Il la touche… ils deviennent « eux »

On peut toucher bien des mains, embrasser bien des joues ou lèvres, danser dans bien des bras… il y a ceux qui étaient faits pour entourer une certaine taille et aucune autre. Le souvenir de la chaleur courant sous la paume appuyée contre un dos qui se creuse pour irradier chaque vaisseau jusque dans le cœur ne s’évanouira jamais. Tout comme cette évidence qui n’a pas de sens : la marque de cette paume, à cet endroit exact, a toujours été là, prête pour cette précise longueur des doigts, pour leur écartement uniquement. Pour que les deux chairs se lovent enfin l’une dans l’autre, l’aveugle et inconsciente attente ayant pris fin.

Les autres croient qu’ils dansent, alors qu’ils se marient. Qu’ils flirtent alors qu’ils se reconnaissent sans jamais s’être vraiment vus avant. Qu’ils ont trop bu alors qu’ils s’enivrent l’un de l’autre, dans le silence d’un monde qui vient de disparaître autour d’eux.

Rien, désormais, ne sera plus pareil.

Le destin, chef d’orchestre parfait d’une symphonie qui lance ses premières notes,  a œuvré à la naissance de ce moment depuis des temps que l’on ne compte ni en générations ni en années ou siècles.

Sans la moindre erreur il a mesuré et guidé les pas de chacun vers ce lieu, et uni leurs regards parmi tous les autres regards qu’ils n’ont pas vus.

Jamais ils ne perdront cette vertigineuse certitude. C’est bien eux. Que leurs routes s’unissent ou se séparent, ce qu’ils sont  ensemble ne se dissoudra pas dans l’oubli ou le rien. Ce qu’ils sont ensemble en cet instant est ce qu’ils sont à jamais.

 

 

8 réflexions sur “Il la touche… ils deviennent « eux »

  1. Tes mots sont cette danse éternelle, merci Edmée

  2. Edmée dit :

    Merci Noëlle… j’aime encore ce texte qui n’est pas récent, mais qui bien entendu est toujours fidèle à ma perception…

  3. Hécate dit :

    J’aime beaucoup ce texte…………les mots évocateurs et suggestifs…

  4. Adèle Girard dit :

    Un très beau texte que j’ai relu avec autant de plaisir que la première fois!

  5. Armelle B. dit :

    Magnifique. Chaque mot cisele ce qu’il suggère ou exprime. Un poème en prose.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s