Tumultueux lignages

Notre existence a dépendu de tant de choses, de tant de chances. Une détermination qui n’a jamais faibli. Et dont nous ne sommes qu’un maillon projeté vers l’infini de cette tumultueuse aventure.

Nous sommes les descendants des plus audacieux, sains, chanceux, fertiles, astucieux. Les plus endurants, résistants, beaux, cruels, riches, puissants. Car nous portons en nous les gènes de ces milliers de vies, longues ou s’éteignant à la naissance de la suivante, aléatoires et porteuses d’avenir.

Jean-Bernard Laurent - arbre généalogique artistique

Jean-Bernard Laurent – arbre généalogique artistique

Ces femmes parfois violées par des conquérants cruels à l’haleine lourde dont elles porteraient et nourriraient le fruit ; ces autres vendues sur quelque marché à des êtres ignorant tout de leur attachement à une mère, un enfant, une famille. Ces autres, vénérées comme des idoles inutiles par des époux et des domestiques ; farouches laiderons se voulant hommes et sillonnant les mers ou les champs de batailles le couteau entre les dents, bataillant de guerre en guerre, leur féroce progéniture hurlant dans leur sillon. Ou ces autres encore, muettes et soumises, suivant à l’aventure des époux trop téméraires et indifférents, accrochées à leurs enfants comme à un rocher dans l’océan. Celles qui, oisives et superficielles, ont occupé leur vie en complots et enfants à tourmenter. Pour arriver enfin, dans des temps plus proches, à ces exquises bisaïeules dont on a la photo et parfois encore un bijou démodé, celles dont on sait tenir la fossette ou l’arthrite, les yeux bleus, les longues jambes…

Et les hommes… ces chasseurs infatigables, pourfendeurs de gibier et d’ennemis, voleurs de femmes et de chevaux, amants sans cœur, géniteurs sans attaches. Ou romantiques adorateurs d’une épouse lointaine par le cœur ou par les lieues. Mal aimés, craints, couronnés ou pendus haut et court. Beaux comme des légendes, sales et à peine humains, ou l’amour dans l’âme et au bout des doigts. Courtisans, agresseurs, artistes, esclaves, savants. Ils sont tous là, jusqu’à nos arrière-arrière-grands-pères à col raide et moustaches impressionnantes, dont on retrouve, brisée aux plis, une vieille lettre d’amour envoyée à sa femme… C’est de lui que tu tiens tes colères noires, nous répète-t-on. Ou la fascination pour les coléoptères.

Combien de violence et de cruauté pour assurer notre lignée. Combien de générations pour nous permettre de nous affiner. Et qui sait si mes doigts me viennent du pourfendeur ou de la brigande ? Si mes cheveux me viennent de cette esclave d’un pays lointain, achetée pour sa force surnaturelle, ou d’un noble chevalier mort en croisade ?

La vie est un tel miracle, une longue chaîne de compagnonnages. Une merveille.

 

Publicités

2 réflexions sur “Tumultueux lignages

  1. Adèle Girard dit :

    Effectivement, tu résume bien , « la vie est un miracle, une merveille! » Très beau billet , plein de la tendresse pour nos aïeux et pour nous-même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s