Longtemps, longtemps, longtemps après que les amants ont disparu…

Leur amour flotte encore sur les lieux…

Carolus Duran - Le baiser

Carolus Duran – Le baiser

Et comme on le sait, je parle d’amour, et pas de respect, d’accoutumance, d’ambitions contentées ou autres formes d’attachement n’ayant pas pris naissance avant même notre naissance ou notre âge de séduction. Ni de passion feu de paille. Je parle d’amour. Celui qui fait aimer même ce qu’on aime moins. Oui. On décide de ne pas y donner trop de poids, de ne pas s’y prendre les pieds, de ne pas l’encadrer dans les reproches constants.

L’amour qui fait que le désir n’est pas séparable du sentiment, chacun s’exprimant et se renforçant par le biais de l’autre. La tendresse du sentiment glisse vers le désir de fusion qui lui-même revient dans le creux de la tendresse à marée basse.

L’amour qui frappe à tout âge – s’il frappe. L’idée que chacun a « son âme sœur » sur terre et donc la rencontre mais peut-être ne la reconnaît pas est terrifiante, et me tourmentait beaucoup ! A quoi le reconnaissait-on ? Et si on le perdait, avait-on une seconde chance, le retrouvait-on un jour ? La lecture d’Anna Karénine, avec cette incroyable scène entre Levin et Kitty (la vidéo, à 5 minutes 15 environ)  qui devinaient ce qu’ils s’écrivaient avec quelques lettres à peine m’avait d’ailleurs fait penser que moi, j’échouerais lamentablement et perdrais ainsi l’amour de ma vie faute de savoir bien jouer au scrabble!

L’amour qui fait dire « qu’il a encore les yeux qui m’ont bouleversée lors de notre première danse » une vie plus tard, ou qui fleurit la bouche d’une octogénaire délicieusement jeune de ces mots, 25 ans d’amour plus tard : il a beau devenir un peu sourd et avoir désormais un petit bedon… il reste l’homme le plus désirable de la terre pour moi. Qui fait monter aux lèvres, dans un sourire heureux, un « tu es belle » à une femme qui ne l’est plus vraiment. Non pas que l’amour rende aveugle, bien au contraire : il fait voir l’essentiel. L’amour qui est une telle marée d’émotions que l’on ne se lasse jamais de revivre et revivre encore cette première danse, le premier baiser, sans qu’une seule fois, dans cette évocation, on ne retrouve l’émerveillement d’avoir vécu un moment clé. Celui qui de toi et moi a fait nous.

Publicités

31 réflexions sur “Longtemps, longtemps, longtemps après que les amants ont disparu…

  1. Et bien je ne sais quoi écrire à ce sujet. Je lis ton texte et je tente de me placer dans telle ou telle « catégorie ». Je ne sais pas. C’est la pataugeoire la plus complète.

  2. fred dit :

    C’est tout con l’amour ; ça va se percher, l’air de rien, en amateur, sur la plus haute branche de ton pin et tu passes ta vie durant à déloger ce volatile indélicat avant de comprendre, l’espace d’un éclair, que la
    source de ton mal est à la base ; mais trop tard! .va t’en alors soulever ta hache ! Bonne et heureuse année 2013!

  3. Pâques dit :

    Sans amour la vie ne vaut pas la peine d’être vécue, mais pas seulement l’amour en particulier, mais l’amour en général, pour l’enfant, le vieillard, le malade, un petit animal…
    L’amour nous donne des ailes, il ne doit pas nous enfermer dans un cercle égoïste, mais c’est une découverte qui nous grandit.
    On ne sait pas si on arrivera au sommet de la montagne, mais c’est le premier pas qui compte…
    Le véritable amour c’est aussi vouloir le bonheur de l’autre même loin de nous, ne pas confondre s’aimer soi-même et aimer l’autre 🙂
    Ne pas mettre des chaines, sans liberté il n’y a pas d’amour…
    Bon, c’est ma vision celle qui me convient mais chacun doit trouver son épanouissement il n’y a pas de mode d’emploi 🙂

    • Edmée dit :

      Tu as raison, l’amour est tout un. La façon d’aimer sera la même dans toutes ses définitions. On peut étouffer ses enfants, son chien, son mari et ses amis, ou les bénir de sourires et de tendre protection.

      Pas de cage ni chaînes, l’abandon et le don. Et, tu as raison aussi: c’est le bonheur de l’autre qui doit nous animer. Le nôtre en découlera. Dans le sens contraire, pas d’amour possible. Possession et instrumentalisation…

      Et comme pour les recettes: chaque personne a la sienne!

  4. Très beau texte, ainsi que le commentaire très juste de Marcelle. Bon week-end Edmée.

  5. éric dit :

    Sollers, L’éclaircie: « Les « coups de foudre » sont rares, les coups de nuit encore plus. Les tableaux où Lucie apparaîtrait, si j’étais peintre, devraient être envahis par l’intensité de ce noir sans lequel il n’y a pas d’éclaircie. Noir et halo bleuté. Tout le reste, robes, pantalons, bijoux, répondrait à ce noir, nudité comprise. Mais la preuve, ici, est dans les lèvres, la bouche, la langue, la salive, le souffle. C’est en s’embrassant passionnément, et longtemps, qu’on sait si on est d’accord. Le long et profond baiser, voilà la peinture, voilà l’infilmable. »

  6. celestine dit :

    Il y a eu Edith Piaf, et il y a Edmée.
    Bel hymne à l’amour…♥

  7. gazou dit :

    retrouver le moment clé : celui de la création du « nous »
    non, je ne peux pas
    je peux me souvenir de moments de grand bonheur, de grande émotion … mais le moment clé ?
    J’aime bien ton texte

    • Edmée dit :

      Je dois avoir de la chance, alors! J’ai vraiment – vraiment! – ressenti une sorte de « ça y est, c’est lui »… Tous les deux, on se souvient de l’instant précis…

      Merci… et peut-être te reviendra-t-il, ce moment-clé!

  8. Nadine dit :

    Un texte superbe encore une fois et le commentaire de Carine-Laure m’a beaucoup fait rire !

    • Edmée dit :

      Merci Nadine… Et oui, j’ai noyé la pauvre Carine-Laure, ici! Elle est d’ailleurs trop jeune pour pouvoir dire « une vie plus tard » ou « 25 ans après »… 🙂

  9. jeanne dit :

    l’amour….
    les amours
    j’en compte deux ou trois
    forts puissants
    l’amour est le moteur
    il a différents visages
    c’est aussi un état
    belle journée

    • Edmée dit :

      Chacun de ses visages est beau, pour autant que ce soit un vrai visage. Et sans amour, on ne frôle même pas l’éternité, quel dommage!

      Belle journée!

  10. Damien dit :

    L’amour se cultive aussi, il faut sans cesse renouveler la terre et ne pas oublier d’ajouter du terreau et d’arroser.

    • Edmée dit :

      C’est vrai.. les gens pensent souvent que « ça va pousser tout seul »… que ça ne demande rien. Ils se demandent pourquoi ça jaunit et se raccornit…

  11. fred dit :

    Un petit coucou en passant….et travailles ton scrabble!

  12. laurehadrien dit :

    Je pense que tout commence par l’amour de soi, sinon on ne sait pas aimer l’autre.

    • Edmée dit :

      Indispensable et donc il est rare d’aimer « bien » quand on est trop jeune et encore occupé à chercher nos forces et particularités… Mais ceux qui ne s’aiment pas n’aiment pas, ils « marchandent » leur affection et sont malheureux. Et rendent malheureux…

  13. Armelle B. dit :

    Oui, l’amour rend heureux s’il est partagé bien entendu. Et très malheureux s’il ne l’est pas. Le coup de foudre, je ne l’ai ressenti qu’une seule fois. Et c’est vrai, c’était l’âme soeur. Mais je me souviens d’un ami qui me disait que les mariages de raison pouvaient être très réussis. C’était le cas du sien, car l’estime et la tendresse remplaçaient la passion. Alors, comme l’écrit Marcelle, à chacun sa solution amoureuse. L’essentiel est d’avoir le goût de l’amour.

    • Edmée dit :

      J’ai justement préparé un billet à paraître sur le mariage « de raison », voire d’intérêt (pas l’intérêt sordide, l’intérêt dans une passion partagée… pour autant que ça ne soit pas collectionner les héritages, ha ha ha), et je ne trouve pas que seul le grand amour rende heureux, en effet. Ce serait bien triste pour tous les autres, tout comme il n’y a pas que la maternité pour qu’une femme se sente « réalisée »… Mais bien entendu, l’amour-l’amour reste un nectar dans une vie… 🙂

  14. En 2013 je disais que pour moi c’était la pataugeoire la plus complère tout cela. Aujourd’hui, idem!

  15. Pâques dit :

    Rien à ajouter de plus qu’en 2013 !
    Carine-Laure me fait bien rire, avec son petit maillot de bain dans la pataugeoire 🙂
    Au moins elle s’amuse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s