Un baiser de Toto’

220px-Toto'025Toto’, le comique italien – le grand comique italien, devrais-je dire pour ceux qui peuvent l’apprécier dans sa langue – était aussi un poète. Tout à l’italienne, avec la passion, le désir, le sentiment de disparaître sous le pied joli mais assassin d’une belle aux lèvres de feu.

 
Il est né un  15 février 1898 à Naples, dans un quartier modeste. Et cependant son père était marquis…le Marquis Giuseppe De Curtis, et l’a reconnu après avoir épousé sa mère. Mais être fils de marquis ne suffisait pas au destin de ce grand homme au visage étrange et asymétrique, car en 1933 le voici adopté par un autre marquis qui lui transmet tous ses titres et nom : Antonio Griffo Focas Flavio Dicas Commeno Porfirogenito Gagliardi De Curtis de Byzance, altesse impériale, comte palatin, chevalier du saint empire romain, exarchat de Ravenne, duc de Macédoine e d’Illyrie, prince di Constantinople, de Sicile, de Thessalie, de Ponte di Moldavie, de Dardanie, du Péloponnèse, comte de Chypre e d’Epire, comte et duc de Drivasto et Durazzo.
Mais c’est sous son surnom de Toto’ qu’il est évoqué.

 
Mauvais élève, il devra peut-être une partie de son succès à un enseignant d’école qui, lors d’un match de boxe « pour rire », lui casse le nez, et lui éloigne un peu du centre du visage.

 

Sa voix est inimitable et bien que dans le registre comique, il est un acteur de tout haut niveau…

 

Voici deux poèmes-chansons, où on savourera les passions bien italiennes, l’ampleur des mots, délices et souffrances évoqués…

 

Le texte ici est une « traduction en italien », mais la chanson est interprétée en napolitain, langue dans laquelle elle est écrite..

 

Passione :
Sulla mia bocca ancora c’è il sapore
Sur ma bouche j’ai encore la saveur
delle tue labbra come un fiore rosso,
de tes lèvres comme une fleur rouge,
l’alito profumato, il tuo calore
l’haleine parfumée, ta chaleur
di questa febbre che mi hai messo addosso:
de cette fièvre que tu as mise sur moi:
mi brucia questa febbre nelle vene
cette fièvre brûle dans mes veines
e sol per te questo mio cuore duole,
et mon coeur ne souffre que pour toi,
duole d’amor perché ti vuole bene:
souffre d’amour parce qu’il t’aime
morir d’amor per te, sol questo vuole.
mourir d’amour pour toi, c’est tout ce qu’il désire.

 

Bella superba come un’orchidea,
Belle et fière comme une orchidée
creatura concepita in una serra,
créature conçue dans une serre
nata dal folle amore d’una Dea
née de l’amour fou d’une déesse
con tutti i più bei fiori della terra.
avec toutes les plus belles fleurs de la terre.

 

Dal fascino del mare misterioso
Du charme de la mer mystérieuse
che hai negli occhi come calamita
que tu as dans tes yeux comme un aimant
vorrei fuggir lontano, ma non oso,
je voudrais fuir au loin, mais je ne l’ose
signora ormai tu sei della mia vita.
tu es désormais maîtresse de ma vie.

 

Come uno schiavo sono incatenato
Comme un esclave je suis enchainé
alle catene della tua malia
aux maillons de ton sortilège
e mai vorrei che fosse Ahimè
et jamais je ne voudrais qu’hélàs ne soit
spezzato il dolce incanto della mia follia.
brisé le doux enchantement de ma folie.

 

Passione, chanté par Teresa de Sio’

 

Et puis celle-ci, devenue un classique de la chanson napolitaine.

 

 Malafemmina
Si avisse fatto a n’ato chello ch’e fatto a mme
 Si tu avais fait à un autre ce que tu m’as fait
st’ommo t’avesse acciso, tu vuò sapé pecché?
Cet homme t’aurait tuée, veux-tu savoir pourquoi ?
Pecché ‘ncopp’a sta terra femmene comme a te
Parce que sur cette terre les femmes comme toi
non ce hanna sta pé n’ommo onesto comme a me!…
ne devraient pas exister pour les hommes honnêtes comme moi !…
Femmena Tu si na malafemmena
Femme, tu es une mauvaise femme
Chist’uocchie ‘e fatto chiagnere.. Lacreme e ‘nfamità.
Tu as fait pleurer ces yeux de larmes et d’infamie.
Femmena, Si tu peggio ‘e na vipera,
Femme, tu es pire qu’une vipère
m’e ‘ntussecata l’anema, nun pozzo cchiù campà.
Tu m’as empoisonné l’âme, je ne peux plus vivre.
Femmena Si ddoce comme ‘o zucchero
Femme, tu es douce comme le sucre
però sta faccia d’angelo te serve pe ‘ngannà…
Mais ce visage angélique te sert à tromper…
Femmena, tu si ‘a cchiù bella femmena,
Femme, tu es la plus belle des femmes
te voglio bene e t’odio nun te pozzo scurdà…
je t’aime et te hais, je ne peux t’oublier…
Te voglio ancora bene Ma tu nun saie pecchè
Je t’aime encore mais tu ne sais pas pourquoi
pecchè l’unico ammore si stata tu pe me…
Parce que tu fus mon seul amour
E tu pe nu capriccio tutto ‘e distrutto,ojnè,
Et toi, pour un caprice, tu as tout détruit, petite
Ma Dio nun t’o perdone chello ch’e fatto a mme!…
Mais Dieu ne te pardonne pas ce que tu m’as fait !…
Femmena Tu si na malafemmena.
Femme, tu es une mauvaise femme…

 

A noter que cette poésie-chanson, écrite en 1951, fut inspirée par, dit-on… sa mère !

 

Malafemmena, chanté par Roberto Murolo

Publicités

39 réflexions sur “Un baiser de Toto’

  1. Florence dit :

    Coucou Edmée !
    Je n’en n’avais jamais entendu parler ! Merci de me le faire connaître !
    Très bonne fin de semaine avec de bons bisous chère Edmée !
    Florence
    Ps. Je n’ai toujours pas trouvé de logiciel pour remplacer celui que j’avais !

    • Edmée dit :

      Il n’est pas très connu en France. Il a joué dans un film avec Fernandel en tout cas, mais c’est loin d’être le meilleur. Je n’aime pas tout ce qu’il a fait parce que parfois c’est un peu « facile » mais dans les pièces d’Eduardo de Filippo, napolitain aussi je crois; c’est succulent!

      Il avait aussi écrit un poème appelé « a livella », qui parlait de morts se promenant dans un cimetière et constatant que ça les avait « mis à niveau »: plus de nobles ou de manants une fois sous terre!

      Bon week-end chère Florence, désolée pour tes soucis de logiciel!

      Bisous

  2. JMB dit :

    Je ne suis pas grand amateur de ce genre de chansons. Par contre en lisant ta réponse au commentaire précédant, je me trouve un point commun avec ce Toto, je dis souvent qu’il y doit y avoir eu une erreur de transcription dans l’article premier des droits de l’homme car s’il est clair qu’il est faut de prétendre que « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. » en contrepartie c’est bien après la mort qu’il s’y retrouvent !
    bizzzzz
    JMB

  3. amandine dit :

    curieux lol
    bon week-end

  4. Paolo dit :

    Toto est un vrai mythe cinématographique en Italie, plus que Louis de Funès en France, par exemple. Gare à celui qui le touche ! Mais comme tu dis, il cède souvent à la facilité et si on veut rester objectif, il alterne le meilleur au pire (mais jamais dire cela en Italie !). Ceux qui ne connaissent pas, il suffit d’aller sur YouTube, tout y est, le meilleur et le pire (chuut)…

  5. colo dit :

    Ah ça, je ris en lisant les paroles des deux chansons. En terminant la première on se laisserait bien embrasser, puis, la cata dans la seconde: fuyons!
    Nom et nez à rallonge…
    Je me souviens de lui avec Fernandel, oh oui!
    Beau weekend Edmée.

  6. gazou dit :

    Je ne connais pas du tout cet artiste…mais je retiens son nom (facile !)..peut-être vais-je en entendre parler à nouveau…Merci!

  7. celestine dit :

    Je ne me lasse pas de lire et de réciter de la poésie en italien, la piu bella lingua della terra…Alors, grazie, pour ce billet magnifique.

  8. Je n’en avais jamais entendu parler. Qu’est-ce qu’on découvre des choses sur les blogs, hors des sentiers battus et des gros trucs commerciaux! Bon dimanche Edmée.

  9. fred dit :

    Il a un petit air d’un Jean Dujardin un peu blasé, ne trouves tu pas?

  10. youri dit :

    Je préfère nettement Paolo Conte !!!!
    Voire Adriano Celentano.
    Personne n’est parfait n’est-ce pas très chère Edmée, cara mia…..

    • Edmée dit :

      Youri! Vous! Ici! 🙂 Tout à fait raison, caro mio, mais ce n’est pas vraiment comparable… Je suis une fervente admiratrice de Paolo Conte, un peu moins d’Adriano que toutefois j’aime entendre et regarder à l’occasion. Toto’ est surtout excellent dans les pièces classiques de la comédie italienne, qui hélàs ne sont pas traduites et sans doute n’intéresseraient personne qui ne soit familier avec ces auteurs!

      • Youri dit :

        L’italien est une très belle langue (comme le français d’ailleurs); langue latine, de nos origines.
        Je ne connais pas la comédie italienne: un jour peut-être quand j’aurai le temps.
        Ciao Bella.

  11. L’italien est une langue que j’aime beaucoup. Dès que tous mes cours du soir furent épuisés, j’ai appris pendant quelques mois l’italien et puis j’en ai eu marre d’aller aux cours, j’ai tout plaqué. Ce Toto, je ne le connaissais pas. Un artiste. Un fameux destin en tout cas!

  12. Edmée dit :

    Tout plaqué!!! Macchè! 🙂

  13. Mimi du Sud dit :

    Kikou Edmée,

    Je ne connaissais pas ce chanteur 🙂 et en plus il n’est
    pas trés beau 🙂 j’aime beaucoup les chansons napolitaines 🙂
    et la musique italienne,que ma belle maman me faisait écouter 🙂
    je te remercie de ton passage sur mon blog pendant mon absence,
    je te souhaite de passer une agréable soirée,gros bisous à toi,ma
    belle.

  14. jeanne dit :

    j’irai sur you tube
    mais ce nom me parle
    alors l’entendre chanter
    belle journée

  15. Merci pour cette évocation du grand Totò! Un destin improbable sauf en Italie. D’ailleurs, je lis en ce moment La testa degli Italiani de Beppe Severgnini: tendresse et autodérision pour les travers et les qualités des Italiens! Ces gens que toi et moi aimons tellement. Sympa et tellement vrai. Je te le recommande.

    • Edmée dit :

      Toto’, je ne m’en lasse pas, Claudio 🙂 Ni de l’Italie, avec tous ses contrastes et ces situations énervantes che solo in Italia possono combinare!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s