La collection de cartes de Tchoupy

Autrefois la carte postale apportait de « tendres pensées » à ceux qui, restés à la maison, se languissaient du retour des heureux voyageurs. Ou du retour des absents, car ils n’étaient pas toujours voyageurs pour leur plaisir. Une carte postale envoyée de Granville par mon grand-père à ma grand-mère parle de garnison… sujet bien peu balnéaire !
Ma grand-mère maternelle – oui, la fameuse Edmée ! – avait toujours eu un caractère primesautier et me ravissait, petite, en me racontant qu’elle avait envoyé une carte postale à sa mère en l’adressant à « Madame la souris verte ». Et de rire en certifiant que c’était arrivé. Et naturellement je n’ai pas manqué de lui envoyer moi aussi une carte, ou tout au moins de l’envoyer à Madame la souris verte, et les services postaux étaient restés aussi excellents car … elle était arrivée à destination. Il faut dire que le reste de l’adresse était correct.
Bonjour d'OstendePetits, mon frère et moi choisissions toujours les cartes les plus hideuses pour envoyer à Bonne-Mammy, imaginant l’expression outrée du facteur quand il devrait délivrer dans sa respectable boite un petit garçon sur le pot ou une grosse dame dont le vent dénudait l’énorme derrière. Le plus grand plaisir venait justement d’imaginer la tête de ce pauvre facteur – qui n’avait d’ailleurs pas le temps de s’indigner sans doute, ou trouvait ça charmant…
Et lorsque nous partions avec ma mère, nous avions instauré un nouveau rituel : nous envoyons de partout une carte postale … au chien. La plus hideuse que nous puissions trouver. Toujours en imaginant que « Pratique », notre facteur (ainsi surnommé parce qu’il nous faisait penser à un des trois petits cochons de Walt Disney…), serait bien perplexe de constater que dans cette demeure BCBG un frustre répondant au nom de « Mémé », « Tchoupy », « Jolie Madame » ou « Bari » (le chien était le même mais nous changions son nom par période, sans supprimer le dernier, ce qui fait qu’il augmentait son savoir) recevait des cartes postales avec des pinups en vacances.

 

Tchoupy et nous
Tchoupy avait « sa chambre », l’encoignure d’une porte sur le palier du premier étage, décorée avec beaucoup de goût de toutes ses cartes postales que nous punaisions. Les invités ne manquaient pas de s’étonner en riant de cette déconcertante exposition que ma mère commentait joyeusement.
Je me souviens aussi de grandes cartes postales sur lesquelles il y avait des microsillons, que l’on pouvait mettre sur le tourne-disque. Nous en avions envoyé d’Autriche à ma pauvre mère et au retour insistions pour écouter tous les soirs les yodleurs et claquements de mains que nous étions fiers de lui faire apprécier. Elle a été ravie quand le papier a, enfin, cédé…

Bonjour d'Ostende avec dépliant

Publicités

32 réflexions sur “La collection de cartes de Tchoupy

  1. « Un bonjour d’Ostende ! », Edmééée. 🙂 😉

  2. Ah les cartes postales, une tradition qui a tendance à disparaître à l’heure des nouvelles technologies. Mais personnellement, lors de ma semaine annuelle de vacances en France, je continue à en envoyer 5 ou 6 à mes proches. Bon week-end Edmée.

    • Edmée dit :

      Moi j’avoue que c’est de moins en moins. J’en envoyais toujours à ma mère naturellement, et encore à mon père. Mais sinon j’en fais très peu!

  3. Florence dit :

    Très drôle ton histoire ! Crois-tu que cela choquait vraiment « l’homme de lettres » ? Vous étiez de sacrés chipis (je ne sais pas si ce qualificatif peu se mettre au masculin) ou de bons petits diables, mais vous aviez de qui tenir, et je trouve qu’Edmée te va mieux que Patricia. Je n’étais pas facétieuse !
    Gros bisous et bonne fin de semaine !
    Florence

    • Edmée dit :

      Je suis certaine que le facteur – homme de lettres! – n’avait pas le temps de s’offusquer mais nous ne le réalisions pas Et heureusement puisqu’une bonne partie du plaisir était, justement, son regard que nous imaginions horrifié!
      Fin de semaine grise et fraiche 😦
      Bisous!

  4. Celestine dit :

    Une bien jolie tradition que celle des cartes postales…je n’ai jamais été en peine d’en écrire, quand d’autres camarades considéraient comme une corvée d’écrire a leurs parents ou a leur grand mère, moi je n’avais jamais assez de place sur la carte pour raconter tous mes émerveillements, et souvent je finissais de raconter sur un morceau de papier a côté, que je joignais a ma carte dans une enveloppe. C’est ainsi que j’ai découvert que les cartes a moi, traitées comme des lettres, arrivaient trois fois plus vite a destination! A grand dam de mes copines qui rentraient souvent a la maison avant leurs cartes!

    Désolée pour les accents, que cette fichue tablette refuse obstinément! Ah la la monsieur Apple, et l’orthographe dans tout cela?

    • Edmée dit :

      Monsieur Apple est américain, le pays où on écrit Reneé, Cafe Panaché, dèjâ vu… 😦

      Tu avais donc trouvé le filon pour que tes cartes dépassent les autres! J’étais moins diserte je dois dire, mais par contre j’écrivais d’interminables lettres!

  5. JMB dit :

    Je n’ai jamais été très « carte postale », mais l’histoire est plaisante et la photo en noir et blanc montre bien l’espièglerie et la complicité ! 😉
    Bizzzz

  6. Mamoune dit :

    Le plaisir de la carte se perd, c’est dommage;

  7. gazou dit :

    Des cartes postales au chien, ça, je n’y aurais pas pensé…il est vrai que je n’ai pas de chien…Mais je continue à envoyer des cartes postales

  8. jeanne dit :

    la grand mère de ma cousine ( il y a …..)
    en avait plein dans des boîtes en fer pour le sucre
    avec des dentelles pour certaines
    des jupes flamencades!
    petite nostalgie
    merci pour ces rappels
    belle journée

    • Edmée dit :

      Oui! Ma mère en avait qui venaient d’Espagne avec des danseuses de flamenco dont la jupe était brodée sur le papier!…
      Belle journée!

  9. J’avais un peu de temps libre hier et j’en ai profité pour commencer la lecture de ton dernier livre. J’ai lu les deux premières nouvelles dans lesquelles on retrouve des thèmes qui te sont familiers dans ton blog et tes deux romans. La deuxième nouvelle est vraiment très belle, très touchante ; une leçon de vie…

  10. Je lis ton article et je pense à mes arrière-grands-parents qui ont courtisé pendant une dizaine d’années! Ils s’envoyaient de magnifiques cartes postales recouvertes de mots d’amour. Où sont-elles? Bonne question, je me renseigne!

    • Edmée dit :

      Dans le temps on avait de longues fiançailles… on avait le temps de se connaître et on devait compter sur l’autre très tôt. Beau, ces cartes amoureuses!

  11. annerenault dit :

    Quelle fantaisie et quel humour ! Et quelle joie de vivre aussi qui se fait jour dans ces envois fantaisistes et dans cette petite persécution du pauvre facteur. Je crois que tu es bien restée la même… Et c’est tant mieux !
    BISES

  12. Pâques dit :

    Je retrouve avec plaisir ton univers espiègle et drolatique !

  13. Philippe D dit :

    Les cartes virtuelles ont peu à peu remplacer les cartes postales. Il faut dire que les timbres sont devenus bien chers, bien plus chers que les cartes elles-mêmes. Il reste quand même les cartes de vacances.
    J’en ai envoyé une à une de mes collègues qui aime bien la bière et qui est un peu bigote en mettant comme destinataire « soeur Colette de la Leffe ambrée ». Elle est bien arrivée à destination mais je ne pense pas que le facteur ait remarqué quelque chose.
    Bonne journée, Edmée.

  14. Je vois que chez toi les animaux étaient respectés et respectables, c’est bien 🙂 Ceci dit je parlais bien avec mon chien au téléphone ! Et il me reconnaissait paraît-il

  15. Zoé Valy dit :

    Il m’arrive d’en envoyer et d’en recevoir. Je les collectionne dans une boîte en carton. De temps en temps, je voyage en les regardant et je souris en relisant les commentaires. C’est beau et ça fait du bien.

    • Edmée dit :

      Ma mère les gardait aussi, mais moi pas. Je ne suis pas une « gardeuse », peut-être parce que je me souviens très précisément de bien des choses, que ma mémoire est mon petit entrepôt… J’avais une amie qui collectionnait les cartes et je les lui envoyais toutes…

      Par contre, j’adore regarder encore et encore les albums de photos, c’est vrai…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s