Faux-culs sur prie-Dieu

Faux-cul 2Catholique. C’est donc ce que je suis. Sans fanatisme aucun et si j’avais eu mon prie-Dieu à l’église il serait à l’état neuf sous sa couche de poussière, car je n’y vais pas. Enfin… je ne vais pas à la messe mais j’aime les églises et assiste volontiers à des messes dites pour une raison particulière. Mais bon, c’est mon choix et je ne m’occupe pas de ce que font les autres. La religion catholique, au travers de quelques chères sœurs dénuées de cœur et des autres – qui existent aussi et furent délicieuses ! – m’a donné une discipline qui est devenue automatique et m’a toujours aidée dans la vie. Et aussi, gorgée de toutes ces belles paraboles, histoires bibliques plus passionnantes que bien des feuilletons ainsi que quelques exemples bien réels, j’ai grandi avec des aspirations de compassion et de « faire le bien ». Grand projet s’il en est.  Et je ne parle jamais ou presque de religion.

Par contre j’ai souvent constaté que les gens qui se présentent en mettant fièrement leur religion en avant comme si elle était une garantie de leurs bonnes mœurs sont à redouter. A fuir. En effet, pourquoi user de sa religion comme d’un laisser-passer dans la confiance d’autrui ?

Prenons Michael R***, un Indien (d’Inde, comme les jolis cochons…) qui vivait dans le New Jersey, et est venu se présenter à l’imprimerie pour faire certains travaux en sous-traitance. Les dents jaunes jaillissant hors de ses lèvres violettes il a dit mielleusement qu’il était un bon Chrétien très honnête et que sa femme et lui priaient pour leurs clients, qu’ils n’étaient pas comme ces chiens d’autres Indiens qui vivaient comme des sauvages et tueraient père et mère pour de l’argent. Sa femme avait visiblement peur de lui et il s’avéra être un filou de grande envergure. Notre relation de « confiance » fut dynamitée par un coup de fil que je lui ai donné et où je ne lui ai même pas offert le luxe de me fâcher : je l’ai calmement lapidé avec mon opinion qui lui a fait bien mal je l’espère.

Ou C***, un ouvrier imprimeur du Guatemala, qui non seulement disait et redisait qu’il était catholique, fervent catholique, catholique irréprochable, et perdait beaucoup de temps à dire ce que Dieu aimait et n’aimait pas comme si Dieu et lui prenaient leur petit-déjeuner ensemble, mais donnait aussi des cours de religion chez lui ! Eh bien C***, une fois mis en confiance, me racontait toutes les escroqueries qu’il faisait ça et là, les justifiant par le fait que les gens qu’il roulait étaient bêtes. Il excellait aussi dans les commérages et la zizanie.

Je dois aussi mentionner un Italien de Turin qui avait été jusqu’à fonder sa propre religionnette pour sauver – contre rétribution, on ne  s’étonnera pas… – ses ouailles de la damnation éternelle et savait mieux que quiconque les desiderata de Dieu. Invitée à venir assister à une de ses réunions prêchi-prêcha, j’ai appris que j’étais vouée à l’ire éternelle du Seigneur. Je pouvais faire la route jusqu’à Saint Jacques de Compostelle sur les genoux en mangeant des clous trempés dans du piment, rien n’y ferait : j’étais divorcée et tant pis pour moi, rien à faire. Pas de rachat, rien ! Naturellement ce charmant monsieur devait avoir une connivence spéciale avec Dieu car il avait, à ma connaissance, volé une quinzaine de tableaux à un artiste auquel il avait proposé d’exposer en Suisse dans l’hôtel de son frère (et les tableaux ont disparu à jamais) et conseillait à ses « fidèles » les services de son beau-frère,  avocat véreux qui se faisait payer discrètement en liquide à l’ombre des platanes du Corso Matteotti, rappelant qu’entre gens honnêtes aucun document signé n’était nécessaire. Mais je suppose qu’il avait ses arrangements avec le ciel…

En tout cas, tous ceux qui affirment être plus respectueux des lois divines que le commun des mortels sont, pour moi, ornés du sceau « danger » sur le front. Et je n’ai pas encore eu la « bonne surprise » qui me ferait changer d’avis.

Publicités

44 réflexions sur “Faux-culs sur prie-Dieu

  1. gazou dit :

    Je suis d’accord, s’ils ont un si grand besoin de proclamer leurs croyances, c’est que l’apparence a pour eux plus d’importance que la réalité…Ils disent mais ils ne font pas

  2. Coucou Edmée,

    J’ai croisé aussi beaucoup de « culs-bénits » dans ma vie dont l’adage profond mais secret était : « Fais ce que je dis mais pas ce que je fais ».

    De plus, cette religion est bien pratique pour ceux qui « pèchent » puisqu’il suffit d’entrer dans un confessionnal pour se « blanchir » de toute ignominie…et pouvoir ainsi recommencer sans relâche.

    En d’autres temps, une bourse très bien garnie payait sa place de choix au « paradis » …comme au théâtre !

    Mais je m’arrête ici.
    Bonne journée pluvieuse, Edméééée 😉

    • Edmée dit :

      Je ne suis pas anti-catholique mais anti-faux-culs 😉 Et puis j’ai fait tant de prières indulgencies aux Sts Anges que j’ai du crédit, ha ha ha!Je peux y aller. Ou peut-être peut-on les revendre?

  3. JMB dit :

    J’ai été traumatisé tout gamin par la condescendance malsaine des punaises de sacristie ou autres grenouilles de bénitier à l’endroit de ma sœur lourdement handicapée. Par contre j’ai été moi même dans mon enfance, fort bien soigné et choyé par les sœurs hospitalières, ce qui me permet aujourd’hui de discuter dans la rue avec des femmes portant le voile sans aucune arrière pensée alors que certains catéchistes me filent de l’urticaire…..Je ne suis pas croyant mais respecte les adeptes non intégristes de toutes tendances religieuses ou politiques (c’est pour moi assez similaire) dans la mesure ou comme tu le soulignes, ils ne s’approprient pas la doctrine et ne la dicte pas comme LE mode de vie universel et obligatoire.
    A part cela la base de la religion chrétienne étant fondée sur le respect et l’honnêteté elle ne peut être que louable….Les dérives de ses adeptes au cours des siècles l’a hélas souvent écartée du droit chemin qui lui était tracé…..Vaste sujet inépuisable 🙄
    Bizzzzzzz
    JMB

    • Edmée dit :

      Je suis bien d’accord avec toi, ton discours étant tolérant et intelligent. C’est sans doute un des aspects des non intégristes. Une fois qu’on est acharné et qu’on veut absolument être membre de ceux qui ont raison, on devient un parfait imbécile, une bombe à retardement.

      Moi aussi j’ai eu des contacts très chaleureux avec certaines nonnettes ou prêtres.

      Bizzzzzzzzzzzz

  4. jeanne dit :

    l’exemple de faux-culs vient de loin de l’église elle même
    du saint siège
    je ne suis pas croyante, et parfois je le regrette !!!
    mais je ne sais pas faire semblant de croire :o)))
    alors …………

  5. Florence dit :

    Coucou Edmée !
    J’aime ton titre digne d’un roman policier !
    Mais attends, le prie-Dieu n’est pas fait pour y poser notre cul, mais pour y appuyer nos tibias !!! Exercice que je serais bien incapable de faire avec la meilleure volonté !(°v°)!
    Les gens dont tu nous parles, je ne leurs aurai pas donné le Bon Dieu sans confession (°v°) cela se voit tout de suite ce genre de faux-culs. C’est même pire que des faux-culs, ce sont des escrocs de bas niveau, un peu comme les Romanichels qui te disent « ma vraie vérité ou ma vraie parole ». Je ne leurs donne pas l’ombre d’une attention, je les regarde avec mon air le plus méprisanrt et je passe mon chemin ou je leurs claque la porte au nez, selon la situation ! Cela n’a rien à voir avec la religion, finalement, ils pourrait autant se présenter du parti politique en place ou tout autre chose qui leur donne du crédit, à leurs propres yeux, bien sûr ! Lorsque j’étais encore en activité, j’en ai vu de ce genre de type !
    Bisous et bonne soirée chère Edmée qui, comme moi, n’est pas une grenouille de bénitier !
    Florence

    • Edmée dit :

      Eh non chère Florence, je ne suis pas une grenouille de bénitier, pas plus que toi! Et tu as bien raison… ces gens se retrouvent sous tous les déguisements!

  6. Florence dit :

    J’ai oublié de parler de la dame à la tournure ! Mon Dieu quel beau faux-cul elle a et avec sa robe, crois-tu qu’elle puisse s’agenouiller ?
    Il y en avait qui installaient leur petit chien sur leur tournure !
    Re bisous !
    Florence

  7. Je fais partie d’une chorale dite »catholique » où le chef de chœur (à qui j »avais dit être agnostique ) m’a répondu que cela n’avait guère d’importance…J’ai failli en partir, tant au début tous ceux/celles se disant cathos pratiquants avaient des réflexions et une attitude qui me révulsaient. Cela s’est calmé ( très nettement ! )et j’ai aussi fait la connaissance de catholiques sincères dont la foi les aide à vivre, ce que je ne peux m’empêcher d’admirer.
    J’aime les chants sacrés et je les chante avec plaisir. J’entre souvent dans les églises pour entendre les chants et en Allemagne, le chant des fidèles ( catholiques ) était d’une telle pureté que les larmes en venaient aux yeux. Certains de mes amis choristes pensent que je risque d’être contaminée mais je crains que non…
    Toujours beaucoup de plaisir à te lire
    Amicalement

    • Edmée dit :

      Je n’ai rien contre, ni pour, mais les bigots font trop de mal, et de plus, finissent dans une hypocrisie scandaleuse la plupart du temps. Et c’est ainsi qu’on perd le contact avec la charité, car on juge: une femme infidèle, un picoleur, des gens sales qui ne prient pas, on va peut-être les aider (peut-être) mais on leur donnera leur âme en échange, et on les traitera d’ingrats s’ils sont réticents. On ne va pas à leur rencontre, on veut les attirer. Pas pareil…

      Plus la bêtise des hypocrites… mais là, c’est un sujet inépuisable 🙂

  8. labrosse dit :

    L’ennui avec tous ces individu(e)s qui affectent d’être si profondément catholiques, c’est qu’ils ne se posent plus de questions : ils croient détenir toutes les réponses. Et ils veulent les imposer à leurs ouailles voire au monde entier comme étant les seules possibles.

    • Edmée dit :

      C’est vrai mais finalement on trouve ces imbéciles sous toutes les disciplines et indisciplines. Tu connais certainement toi aussi un de ces exemplaires qui séparent le monde en « les gens » (les imbéciles qui ne comprennent rien) et « moi » (souvent suivi de « je », et ce personnage de MOI est d’une intelligence surhumaine, a les réponses à tout, est un sage dès son troisième anniversaire, ne fait jamais les conneries que font « les gens »).

      A fuir si on le peut, ou prendre un valium avant et après les rencontres!

  9. annerenault dit :

    J’en connais un aussi, de ces faux-culs cathos, un qui dit avoir senti sur lui les bras du seigneur, un « élu », une élite. Je l’ai fréquenté assez longtemps car il est intelligent et charmeur. Il m’a dit pis que pendre de sa femme, m’a raconté ses juteuses opérations financières, et, depuis le jour où il m’a demandé si je voulais être sa maîtresse et où j’ai dit « non! », je ne l’ai plus revu. Il ne me manque pas, qu’il aille au diable, j’en connais de moins vertueusement jésuites qui pourraient bien, eux, se retrouver au paradis…
    Bises

    • Edmée dit :

      Me croiras-tu si je te dis que je ne suis pas surprise? 🙂 Qu’il aille au diable en effet, c’est une meilleure église pour lui je crois…

  10. Damien dit :

    D’ailleurs Jésus, dans les Evangiles, détestaient les faux-culs, les bigots et les cancrelats de bénitiers. Il vaut mieux se fier à son bon sens et à la tolérance plutôt que de succomber à la tentation de l’obséquiosité des Tartuffes. Et surtout garder son sens de l’humour qui devrait aller de pair avec la « foi ». La foi doit être drôle, pas sinistre.

    • Edmée dit :

      Oh que tu as raison! Ce Dieu austère qui nous bombarde de colères divines ne fut créé que par les voleurs de terres, d’âmes, de biens et toutes autres choses qu’au lieu de voler ils affirmaient qu’on leur « donnait pour la gloire de » ce dieu qui donnait les choquottes et bien peu d’amour…

      L’amour est joie, oui, et humour, et bienveillance!

  11. Je suis en fait un catholique comme toi, à la façon de ce que tu exprimes dans les premières lignes de ton article. J’aime bien la bonhommie et la simplicité de notre nouveau pape François (je n’ai jamais accroché avec son prédécesseur). Ce qui s’est passé en France ces dernières semaines m’a choqué, en particulier les propos très durs de certains catholiques à l’égard de la communauté homosexuelle. Pour moi, être chrétien ou catholique, ce n’est pas aller toutes les semaines à la messe, mais c’est avant tout être ouvert et tolérant, y compris à l’égard de ceux qui ne partagent pas nos opinions. Bon week-end Edmée.

    • Edmée dit :

      Tu as raison, aller s’agenouiller et chanter à la messe ne fait pas de nous de bons catholiques ou chrétiens!
      Je réponds tard à ton com car il avait fini dans les indésirables où j’ai eu la curiosité de regarder aujourd’hui! Rassure-toi, il n’y était pas seul…

  12. amandine dit :

    alors là clap clap clap, j’admire!!!!!!!!!!!

  13. celestine dit :

    On parle du catholicisme mais on pourrait aussi parler de l’islam. La philosophie de départ, fondée sur l’humanisme et l’amour du prochain et les textes fondateurs que ce soit la bible ou le coran n’ont hélas, dans les deux cas, rien à voir avec ce que les hommes en ont fait au cours des siècles…Il n’est que de voir la violence déchaînée autour du mariage gay par des gens prônant le fameux « aimez vous les uns les autres » c’est à n’y rien comprendre: comment Dieu a-t-il pu créer les homosexuels, en ce cas, puisque tout ce qui existe sur terre est créé par dieu? Enfin bref, au lieu de s’acharner sur quelques pauvres homos, les bien-pensants feraient mieux d’arrêter d’aller à la messe avant de tromper leur femme, ou de spéculer en bourse pour rayer de la carte des entreprises entières en brisant la vie de centaines de travailleurs. Au bal des faux-culs, il y aura toujours du monde, car pour être dévots, ils n’en sont pas moins hommes…

    • Edmée dit :

      Oh oui, il y a des béni-oui oui partout sous toutes les bannières religieuses! Ce n’est pas l’apanage des catholiques.

      Mais c’est vrai que les religions parlent d’amour mais professent trop souvent le non-amour, avec une rigueur désespérante.

  14. Il ne suffit pas d’aller à l’église pour être un bon catholique ! J’ai moi aussi parfois été choquée par les propos ou les actes de certaines grenouilles de bénitier.

    • Edmée dit :

      Oh tu as bien raison! Comme la chorale qui développe parfois une voix d’ange n’atteint pas le coeur! J’en connais trop qui « font le bien » pour qu’on le sache, et pensent ainsi échapper à la surveillance pour « faire le mal »… Ou ceux qui sont tellement certains d’être les bons élèves qui iront au paradis pour y recevoir une robe blanche méprisent tous les pécheurs. Les ignobles pécheurs…

  15. Comme toi j’apprécie maintenant les bases de cette générosité profonde ancrée en moi par la religion catholique. Par contre après l’adolescence j’ai fui pratiqués et croyances! C’est seulement maintenant que je sens une imprégnation mysticisme-religieuse forte mais je déteste toujours autant ceux qui portent leur religion en étendard sans aucune tolérance et sans amour. Je découvre par contre la force du pardon, mais ça ce n’est pas du tout la religion qui me l’a fait approfondir, c’est plutôt mes lectures et la pratique de la méditation

    • Edmée dit :

      Je pense que ton parcours est celui de quelqu’un qui a réfléchi…Repousser et fuir et puis revenir à son pas, c’est au fond une preuve de recherche et réflexion. Le pardon, oui, je suis d’accord avec toi, c’est indépendant de la religion mais mis en avant par elle. Mais souvent avec de mauvaises raisons et valeurs…

  16. amandine dit :

    bisous pluvieux pffffffffffff lol

  17. Charlotte Polis dit :

    Parmi tous les commentaires que je viens de lire, aucun ne trouve ma préférence, car ils sont tous très sensés, réfléchis, tolérants, compréhensifs. Je me permets donc de faire ma petite paresseuse en disant simplement qu’il est bon de dire et redire certaines choses afin de vaincre les préjugés et les hypocrisies qui font tant de mal autour de nous. Veillons cependant à ne pas devenir « pharisiens » sans même nous en rendre compte !

  18. Je suis catholique et je me retrouve dans les premières lignes de ton article, ainsi que dans le commentaire de Célestine. Passe une bonne semaine malgré la grisaille.

  19. Pâques dit :

    Comme Charlotte, j’approuve les autres commentaires et je n’ai rien à ajouter…
    Ce qui me fait peur dans les religions c’est le fanatisme de certains et les dérives, l’islam qui déclare mécréant tout ceux qui ne font pas partie de leur religion… c’est inquiétant !
    Comme les catholiques au temps de l’inquisition quelle dérive !

    • Edmée dit :

      C’est l’esprit des chouchous de la classe, ceux qui font tout bien comme « maîtresse » (ou Jésus ou Allah) a dit et on aura un bon point en fin de semaine. Les autres sont des désobéissants qui empêchent la classe d’avancer…

      C’est effrayant en effet.

      Moi je me souviens de l’église protestante dans ma ville, où nos idiotes de soeurs disaient qu’y entrer était un péché. Je passais devant avec crainte et n’aurais pas été surprise d’en voir sortir des femmes nues buvant du champagne…

  20. Je suis catholique et je suis allée à la messe jusqu’en 2009, date à laquelle j’ai déménagé, ma vie a changé, etc. Ce que j’ai remarqué, c’est que régulièrement ds ma vie professionnelle, j’ai côtoyé des catholiques qui avançaient avec de la merde devant les yeux et leur session cérébrale contenant la tolérance vachement amputée, alors que j’ai rencontré des tas d’incroyants qui respectaient les avis de leurs interlocuteurs. Une vie professionnelle pleine de trucs qui vs mèneraient vite vers la culbute mentale m’a amenée à pratiquer une profonde recherche dans les domaines psychologiques et théologiques. Cette recherche, je l’ai effectuée toute seule car les discours des curés ne m’ont jamais ébranlée. Sauf un, Patrick Durant, un prêtre à qui j’ai dédié mon premier roman, Rue baraka. C’est la première fois que je signale cela….Hélas, Patrick est décédé bien avant que je n’écrive ce livre.

    • Edmée dit :

      C’est vrai qu’avec ton métier, tu as dû en voir des « responsables » sans pitié. Je pense que ta solution est la bonne – si on a l’intelligence pour mener la recherche en lieu sûr et vers un lieu paisible. Je suis comme toi. La liberté. D’admirer des gens de toutes les religions ou philosophies, parce qu’ils sont bons. Bons. 🙂

      Et je pense que Patrick Durant sait que tu lui as dédié ton livre 🙂

      • =D
        C’était un type formidable, grand dans ses pensées, mais il savait nous initier à la parole de la Providence dans le quotidien de nos journées. Ce n’était pas du bla bla distillé dans les vents! Bordel comme je suis sérieuse tout à coup!

      • Edmée dit :

        Ne deviens quand même pas nonette, hein! Mère Marie de la Sainte Casquette… Noooon! 🙂

      • Hahahaha …Mère Marie de la Sainte Casquette… Noooon! 🙂 😉

  21. Armelle B. dit :

    Je n’aime guère le personnel cultuel, ayant été maintes fois déçue par lui, par son intransigeance et la faiblesse de ses arguments. Mais j’ai besoin d’espérer, ce qui me donne souvent envie de me recueillir dans une église, surtout lorsqu’elle est vide. Et puis j’admire le génie du christianisme, celui des artistes, architectes et ouvriers qui ont construit des cathédrales, écrits des textes admirables, des poèmes émouvants et surtout de la musique sacrée. Eux se sont surpassés et nous laissent un héritage éblouissant.

    • Edmée dit :

      Je suis 100% d’accord avec vous, Armelle, et ce n’est pas la religion qui est en cause mais bien ceux qui la promeuvent bien mal. Et qui, parce qu’ils vont à la chorale de l’église le dimanche et participent à un goûter des nécessiteux par an se permettent de sordides comportements que l’on ne voit pas. On est religieux ou croyant mais doit on le dire sans « être sonné »? Pourquoi? Moi j’ai toujours été alertée quand on se présentait en bon croyant, peu importe quelle était la foi 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s