Los caballeros

Mon père, fils unique, a reçu tous les souvenirs dont ses parents désiraient se nourrir longtemps. Pas de partage ou escamotages plus ou moins discrets avec des frères ou sœurs. Et, gardien du temple de cet acquis de sourires que les siens avaient sauvés du néant, il avait tout conservé à son tour…

 

Il s’est souvent amusé devant cette photo-carte postale dont l’emplacement du timbre est comiquement marqué d’un ARTURA en carré … Postée en 1918, elle était donc adressée à mes arrière-grands-parents, qui étaient revenus de Buenos Ayres en Belgique depuis plusieurs années déjà. Et on peut voir la signature – belle, fière de son tracé gracieux, d’un certain Juan Guibanez.  Mr Igarquiza s’est aussi laissé aller à un beau jeu de plume. Elle a quitté Mar del Plata en (on dirait ?) février 1918. Mon père et moi appelions cette photo « Los caballeros » et nous demandions quels étaient les liens de ces gais messieurs avec notre famille.

Recuerdo de Mar del Plata - 1918 Face

Recuerdo de Mar del Plata - 1918 Pile

Lesquels sont messieurs Guibanez et Igarquiza ? Qui sont les autres caballeros ?

 

Relations d’affaires certainement. Mais non dénuées de plaisir comme le montre cette rangée de 6 joyeux messieurs « en ribote » entre hommes, avançant dans une choréographie amusante, l’air sérieux mais pas trop, les chaussures lançant des éclairs sous le soleil de l’Argentine. Quatre canotiers à large ruban et deux chapeaux mous. Un coquet qui circule avec sa veste entrouverte pour que l’on apprécie son ventre plat et sa cravate.  Cinq moustaches bien mises en place, et trois d’entre eux se tiennent amicalement par le bras, indiquant une complicité qui sort des limites des affaires.

 

On peut imaginer tout un film compliqué au départ de cet instant clin d’œil. Leur plaisir à fumer un cigare, boire un maté, regarder les femmes des autres. Retrouver la leur, et leurs enfants. Se baigner en saison, ce qui permettait au monsieur sans ventre de le confirmer aux yeux des autres avec une feinte négligence. C’est sa femme qui devait être fière, et le caresser d’un regard serti de longs cils…

 

Toutes ces vies et ces sourires alignés sur une carte… qu’en reste-t-il dans leurs descendants ? Bien des choses… et peut-être la même carte.

Publicités

22 réflexions sur “Los caballeros

  1. amandine dit :

    merveilleux Edmée!!!!

  2. annerenault dit :

    Belle brochette caballeros ! Ils sont fringants !!!

  3. Célestine dit :

    J’ai irrésistiblement pensé en lisant ton billet au film de Monsieur Miyazaki « La colline aux coquelicots ». Dans ce film, une de ces photos que l’on prend jeune entre potes se retrouve au coeur de l’intrigue du film. Il y a toujours une grosse charge émotionnelle dans les anciennes photos, et tu l’as bien retranscrite dans ton billet.

  4. gazou dit :

    Elles sont précieuses ces anciennes photos de famille

    • Edmée dit :

      Je trouve celle-ci un peu spéciale parce que non seulement elle est d’une autre époque mais aussi de bien loin, tout y est un peu déconcertant et charmant aussi…

  5. Nadine dit :

    Il est rare de voir des messieurs se tenir le bras, aujourd’hui du moins. Ils ont fière allure en effet et ils te donnent l’occasion d’écrire à nouveau un beau billet.

  6. Jeanmi dit :

    Toutes ces photos sont des moments d’éternité figée…

  7. amandine dit :

    je viens te dire bon lundi

  8. Cela me fait penser à la chanson de Raphaël, « Dans 150 ans… ». Bonne soirée et à très bientôt. Je répondrai à ton mail.

  9. Toutes les cartes de cette époque m’ont souvent interpellée: mon grand père avec ses troupes, mon grand père avec ses officiers, ma grand mère au salon etc…. Toute une époque! C’est un beau billet que tu as écrit là

  10. amandine dit :

    merciiiiiiiiiiiiii

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s