Echarpe, que racontes-tu ?

Nouvelle année… mais c’est la même saison que celle de l’année dernière, et elle n’a fait que continuer son tracé, sans avoir à franchir aucune barrière. C’est aussi la même vie que nous continuons, rien n’est arrivé que nous n’ayons fait arriver : le champagne, les kisses par-ci et embrassades par-là, les cadeaux, les accolades, les vœux de papier ou aux vertus virtuelles, les sapins décorés de brillances, le gui couronnant les amours, les dindes et homards qui n’en demandaient pas tant. Et tout le reste…

C’est la même chose, mais voilà, on a besoin d’aller à la ligne de temps en temps, de franchir une porte invisible au-delà de laquelle nous avons promis et décidé que… de…

C’est comme une écharpe que nous tricoterions, avec de la laine de layette au départ et des teintes de fondants au sucre, des ajouts d’angora blanc, de pompons et puis on continue avec ce qui vient. Des points trop serrés ou trop lâches, avec des aiguilles aux tailles inégales. Parfois la laine a cassé et on l’a nouée au mieux, d’autres fois ce sont des mailles qui ont filé et plongé en plein désespoir vers le début, laissant une petite échelle qui ne monte jamais, qui inlassablement veut redescendre. Il y a les périodes de découvertes heureuse ou malheureuses, avec des points nouveau, des torsades et des rangées au point de riz, des trou-trous, du jacquard même ! On a brodé par-dessus, des fleurs et des oiseaux, des petits cœurs, ajouté des perles…

Et ainsi d’année en année nous tricotons notre vie, changeant de laine ou même de texture, fils de soie, lacets de cuir, laine bon marché qui peluchera, fil recyclé d’un vieux pull trop aimé pour l’oublier…

Les mailles parlent d’amour et d’amours, de tranches de vie, de cris du cœur – les cris rauques de colère, les cris déchirés du chagrin, les cris aigus de la joie. De ceux qui sont partis, de ceux qui sont arrivés, de ceux qui nous ont croisés pour disparaître sauf dans nos cœurs, de ceux qui n’ont fait que passer…

C’est une nouvelle année mais c’est la même écharpe qui grandit.

Bonne année 2015 à tous et toutes…

Nouvel an 012

Publicités

52 réflexions sur “Echarpe, que racontes-tu ?

  1. gazou dit :

    Oui, c’est la même écharpe qui grandit…mais nous avons besoin de repaires et d’allér à la ligne de temps en temps et de fêter l’évènement…
    Bonne et joyeuse année, Edmée !

  2. colo dit :

    Quelle belle métaphore, si juste.
    Je te souhaite de nouvelles rangées de points colorés, en laine très douce.
    Un beso.

  3. Shirokuma dit :

    Voilà qui est bien conté…
    Que ton écharpe soit douce et chaleureuse…
    Kisses

    • Edmée dit :

      Merci 🙂 Je ne sais pas si tu tricotes toi aussi? Ce fut parfois une occupation masculine, tout comme la broderie (eh oui! Nous avions à la maison « la chaise de Joseph », entièrement brodée par un Ecossais ami pour ma grand-mère…)

      • Shirokuma dit :

        Ah, je n’ai pas cette qualité de dextérité et de concentration… Je ne suis qu’un imparfait « manuel » et je ne saurai tenir l’aiguille… Je serais plutôt un piètre idéaliste, ou intellectuel si je m’étiquetais par moi-même…
        Bisous

      • Edmée dit :

        😉 Bisous!

  4. sandrinelag dit :

    D’ailleurs, si on en croit la mode qui veut que l’on porte d’énormes, de gigantesques, de super-épaisses écharpes enroulées cinq fois autour du cou (parfois au-dessus d’un petit t-shirt en coton tout fin… la mode, quoi!), on pourrait se dire que les bonnes résolutions, les changements de cap, les retours, les départs, les rencontres, les ruptures, bref toutes les rangées de maille avec ses trous, ses fils tirés, ses bouloches, constituent une vie très bien remplie, très riche et presqu’infinie de découvertes et de surprises.
    Alors, même ridicules (parfois), c’est quand même chouette les grandes écharpes!

    • Edmée dit :

      Tu as raison, elles deviennent presque des « cordes pour s’enfuir par la fenêtre du cinquième étage »! :D… Il y en a qui doivent en rajouiter, hé hé!

  5. Belle image ! et ne pas perdre le fil… 🙂 Continue les belles couleurs sur ton écharpe, elles font du bien 🙂

  6. amandine dit :

    santé et bises 2015

  7. Belle métaphore, j’adore les écharpes et y’en a souvent une qui tournicote autour mon cou. J’aime changer d’écharpe peut-être alors pour connaître de la vie toutes ses couleurs. Et l’été, les foulards continuent la corrida. Meilleurs voeux 2015 chère Edmée et n’oublions pas de souhaiter le meilleur à tes fidèles lecteurs.

    • Edmée dit :

      Merci Dame casquette, à toi aussi tous mes voeux, que l’année ne nous enlève rien à quoi ou qui nous tenons, et ne nous apporte que du bon (pas réaliste mais autant rêver haut!)

  8. Alain dit :

    Belle idée tous tes mots dans « ces mailles » qui ponctuent la vie qui passe. Et ton sourire en cadeau ! Fasse que le temps qui reste devant toi prenne toutes les couleurs de la joie, du bonheur, aussi. J’allais rajouter de la sérénité. Mais en te lisant, c’est bien toi qui nous en offres chaque semaine. Merci Edmée.

    • Edmée dit :

      Très heureuse de découvrir que j’apporte quelque chose de solide, cher Alain… en plus de mes clins d’yeux… Tous mes voeux à toi aussi et que ton écharpe n’use pas ses laines trop vite (tu en as de réserve j’espère 😉 )

  9. Lauriza dit :

    C’est vrai que chacun nous tricotons notre vie en essayant de faire au mieux et cela me fait penser au texte suivant :
    TRICOTE DE TON MIEUX

    Dieu nous donne la laine et les aiguilles.
    Il nous dit: « Tricote de ton mieux, une maille à la fois ».
    Une maille est une journée sur l’aiguille du temps.
    Dans un mois, 30 ou 31 mailles.
    Dans dix ans 3650 mailles.
    Quelques unes sont à l’endroit; d’autres sont à l’envers.
    Il y aussi des mailles échappées; mais, on peut les reprendre.
    Que de mailles manquées!

    La laine que Dieu m’a donnée, pour tricoter ma vie,
    Est de toutes les couleurs.
    Rose comme mes joies;
    Noire comme mes peines;
    Grise comme mes doutes;
    Verte comme mes espérances;
    Rouge comme mes affections;
    Bleue comme mes désirs;
    Blanche comme don total à celui que j’aime.

    Seigneur, donne-moi le courage
    De terminer mon tricot
    Afin que Tu le trouves digne
    De l’exposition éternelle des travaux des hommes.

    (Auteur inconnu)

    Très belle année 2015 pour toi Edmée ! et les suivantes aussi ……

    • Edmée dit :

      Alors là tu as trouvé une perle pour appuyer mon texte, merci Lauriza! A toi aussi une belle année, suivie de bien des autres mais… une maille à la fois!

  10. Adèle Girard dit :

    Quelle belle écharpe tu nous as tricoté là!….Une oeuvre unique!

  11. Nadine Franck-Schyns dit :

    Une très bonne année, Edmée. Et au plaisir de vous lire !

    • Edmée dit :

      Merci de tout coeur, Nadine, et à un autre jour peut-être, ce fut si agréable 🙂

      • Nadine Franck-Schyns dit :

        Tout à fait agréable, Edmée. J’appréciais déjà vos écrits et j’ai beaucoup apprécié notre rencontre. A la prochaine !!!!!!!!!!!!!!

  12. Célestine dit :

    j’aime les métaphores comme celle-ci : tout s’y emboite parfaitement et on se dit « mais c’est tout à fait cela ! »
    Quel talent de tricoteuse de mots tu as…
    Alors longue vie à ton écharpe, sorellina

    ¸¸.•*¨*• ☆

  13. Armelle B. dit :

    Un bien joli texte pour tricoter le temps à petits points ou à un points lâches ou à points denses et colorés, à mailles inversées ou rattrapées, à points légers, à points serrés, tout est tissé de nos vies au fil des larmes et des joies.

  14. Angedra dit :

    Très belle écharpe que tu nous proposes pour cette année. A nous de bien en suivre les mailles et si parfois nous en tricotons quelques une à l’envers, nous savons que si nous les mélangeons avec celles qui sont à l’endroit cela donnera un très joli point pour une belle écharpe !
    A chacune son point et son écharpe qui sait si bien se lover autour de notre cou pour nous faire un beau collier tout doux contre les frimas de l’hiver.
    Belle et heureuse année.
    Merci pour le sourire de tes yeux.

  15. Nadine dit :

    Quel texte magnifique ! Je te souhaite une belle année. Tricote bien !

  16. Myosotis dit :

    Célestine m’a enlevé les mots de la bouche. C »est tout à fait ça. J’adore. Et oui, tu es une tricoteuse de mots. Très belle année jolie Edmée ! Je vois que chez toi aussi, la tradition du 1 janvier, c’est choucroute !

    • Edmée dit :

      Alors tu as donc choucrouté le jour de l’An neuf comme moi! Et puis on attend Basile? Bonne année chère Myosotis!

      • Myosotis dit :

        sur son blanc cheval perché ? :-). Tu sais, j’ai toujours dans mon porte-monnaie une pièce trouvée un jour dans un vassilopita ? Mon porte-bonheur….
        Et oui je choucroute toujours le 1er janvier. Ma grand-mère vient d’Eupen, sais-tu ? Je ne te l’avais pas dit ça, hein ? 😉

  17. Florence dit :

    Coucou Edmée !
    Ton écharpe ressemble à tes poupées russes. Une autre façon de voir défiler sa vie jour après jour. des jours avec et des jours sans !
    c’est curieux comme un texte agréable peut remuer tant de souvenirs désagréables : ma grand-mère flamande tricotait ainsi des couvertures, des pulls et bien-sûr des écharpes… c’était horrible ! surtout qu’aucune jolie laine n’entrait dedans !
    Gros bisous Edmée et bonne nuit !
    Florence

    • Edmée dit :

      C’est vrai Florence, c’est le même concept que les poupées matriochkas!

      Oui j’ai aussi eu des pulls tricotés mains que je trouvais hideux… et un châle effroyable! 🙂

  18. L’enchevêtrement de nos vies
    Nos amertumes, nos envies,
    Nos revanches et nos pardons,
    Nos serments et nos trahisons,
    Nos réveils tristes ou radieux
    Ne sont qu’une pensée de Dieu.
    Et de cet alphabet divin
    Qui épellera nos destins
    Sur fond d’histoires éternelles
    Tu es une belle voyelle,
    Et notre syllabe commune
    Qui vient combler une lacune
    Dans l’espace des devenirs,
    Avec d’autres mots à venir,
    De notre cauchemar cosmique
    Tisse la trame pathétique,
    La chaîne qui relie sans fin
    Les mailles du tricot divin,
    Tout ce qui rampe et ce qui vole
    Et les humbles et leurs idoles,
    Les esprits forts et les bigots
    Et ma brindille à ton fagot.

    Bonne et heureuse année !

  19. Pâques dit :

    Tu tricotes les mots, les sentiments, les rêves, et c’est toujours très beau !!!
    Tu as le don de choisir le tricot qui te conviens et dans lequel tu te sens bien 🙂
    Bonne année, tricotons, tricotons au fil des saisons …

  20. *

    *

    *
    Mieux qu’une mélodie légère, ces mots pour vous présenter mes bons vœux 2015

    Très heureuse année 2015 à vous et votre famille

    Que 2015 soit avec vous!

    *
    *
    *

  21. Tania dit :

    Un billet qui réchauffe, j’adore les écharpes. Merci, Edmée.

  22. mel dit :

    quelle belle inspiration cette écharpe ! pourtant quand on tricote, on essaie de faire régulier, mais tu as raison, parfois il y a un nœud, ou bien les mailles sont plus lâches…. ou trop serrées, ou on manque de laine …… c’est difficile de faire bien….. bravo pour ce texte superbe bonne année Edmée

  23. De même nos pas sur le chemin de la vie heurte cailloux et rencontrent des fleurs. notre tricot est notre seule action mais sur le chemin des interactions s’effectuent

  24. RN 1 dit :

    Très Heureuse Année Edmée !!!!!
    Bises !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s