Paroles d’argent et écrits éternels…

Le silence est d’or et la parole est d’argent. Mais les paroles s’envolent et les écrits restent.

Et trop souvent on reproche aux hommes la légèreté avec laquelle ils disent, suggèrent, annoncent… « promettent » comme on le leur dit ensuite. Tu as promis que… et tu ne tiens pas tes promesses. Mais combien de ces promesses ne leur met-on pas – innocemment ou non – entre les lèvres, lèvres qu’ils bougent alors en souriant, prompts à partager un rêve éveillé. Un rêve. Oui, si on avait un fils on l’appellerait Louis ou Cyrano, oui pourquoi pas ? (Mais à ce fils, il n’y pense pas vraiment, il s’aligne sur l’évocation « mine de rien » qu’elle fait de ses souhaits comme ça juste pour s’amuser…). Oui, ce serait si bien de partir vivre sur une île rien que nous deux. (Mais bon… il ne rêve pas aussi fort, il s’amuse de l’idée, sincèrement… Il aimerait avoir des cheveux épais et bouclés par la même occasion…). Un jour en effet ce serait splendide que d’aller à deux sur la grande muraille de Chine… (Mais il s’agit d’un jour, un jour qui n’existe que dans la rêverie du moment…).

Ils le savent d’ailleurs… s’ils ne participent pas à ces voyages en Neverland, ils sont accusés de juste vouloir s’amuser, de ne penser qu’à « ça », de manquer de maturité. Or si ça peut être le cas, ça ne l’est pas toujours. Mais ils se donnent le temps que les choses se déroulent un peu, se défrichent et se déchiffrent. Les femmes ont la programmation dans le sang, toujours en train d’organiser leur vie (et celle des autres). Ici… le bât blesse… Car elles entendent ce qu’elles ont envie d’entendre pour bâtir les plans de leur avenir, en font une certitude et parfois y tissent une toile très serrée où l’homme sera saucissonné sans avoir rien vu venir.

Larmes

Soit il va s’extirper comme Houdini de cette enveloppe/cocon dans lequel il est langé comme un nouveau-né, affirmant vigoureusement que non, il n’a  rien promis et qu’elle lui casse les pieds, soit il se laissera persuader qu’il est un immonde profiteur d’innocence et … entendra sans doute longtemps la liste de ce qu’il avait promis et n’est jamais arrivé. Comme le voyage en Chine (avec les enfants et la crise du travail… on y pensera plus tard ?) ou l’île déserte (On y  vivrait comment  hein sur ta fichue île déserte ? Tu sais pêcher au harpon et te faire des robes en algues mortes ? Cuisiner la soupe aux méduses ?)…

Et la vie souvent continue sur le même scenario : chaque fois qu’il accepte un trip verbal vers Neverland, il se le voit reprocher ensuite, et il est diminué, réduit à l’image d’un menteur sans conscience. Et pourtant… sur la durée… on le connaît, son homme, non ? Et le jeu est consenti. On n’a plus d’excuse pour ajouter les années perdues à la liste des doléances. Incapable de s’en aller et tout aussi incapable de faire face à ses déceptions, elle reste et lui en veut à jamais de n’être que lui, un être imparfait qu’elle accable de plus de défauts qu’il n’en a…

Mais il est plus amer d’accepter d’être déçu par soi-même que par l’autre…

 

 

Publicités

34 réflexions sur “Paroles d’argent et écrits éternels…

  1. Pfff, je t’avais écrit un commentaire, puis il a été effacé quand je l’ai  » posté  » ! En gros, j’écrivais que ton texte me touche par sa vérité subtile, et ce rapport à l’autre, Mars et Vénus, etc. Et quel merveilleuse illustration choisie que ce duo avec Celentano ! J’ai partagé sur FB, mais voulais également placer ton texte. pas réussi . Je t’ai mis un commentaire sur ma page FB, tu peux aller jeter un oeil ? Merci. Bises et à bientôt, amie.

  2. marie leone Gaye dit :

    comme toujours ta plume dit juste a travers ce cerveau bien rempli,et equilibre je m’en tiendrais la je ne sais pas utilise quand c’est sur ma page FB

  3. Tu sais ce que l’on dit (chez nous en France 😉 ) : les promesses n’engagent que ceux qui y croient..
    Il semblerait que les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus, peut-être est-ce une des raisons de ce problème de communication ?
    Bon w-end

    • Edmée dit :

      Je connais ce proverbe et suis assez d’accord. Je suis exaspérée de ces femmes qui persistent à « croire » quand toutes les excuses raisonnables ont été trouvées, et qui sont donc responsables quoi qu’elles en disent de la succession de « promesses ». Et je n’aime pas non plus les « petites malignes » qui proclament que des promesses ont été faites alors qu’elles savent les avoir forcées et puis forgées…

      Et puis… nous savons toutes aussi que quand un homme s’engage à repeindre la cage d’escalier, il le fera … un jour 🙂

  4. sandrinelag dit :

    Eternel dialogue de sourds? Impossibilité (biologiquement déterminée) de naviguer sur la même fréquence? Il en va ainsi depuis les tragédies grecques.
    Pourtant, il y a des instants de convergence qui rendent notre complémentarité riche et féconde.
    Et puis si tout était simple tout de suite, ce serait probablement décevant. Il faut du temps, de la patience, de l’expérience et un peu de maturité pour se caler sur une même longueur d’ondes. Même si ce n’est pas gagné d’office.
    Chaque sexe est complexe. Si l’on ajoute à cela la multitude des individualités…

    • Edmée dit :

      Je pense aussi qu’il est bon de comprendre que nous vivons, hommes et femmes, avec des êtres imparfaits. Et qu’il faut accepter ces imperfections si elles sont supportables en fin de compte, ou avoir la fierté de libérer autant l’autre que nous de notre rancoeur perpétuelle.

      Les défauts sont compris dans le lot 😀 … Et le temps met en arrière-plan ce qu’on choisit, au lieu de faire défiler en boucle la liste des lacunes…

  5. gazou dit :

    Il y a des femmes aussi qui font des promesses et ne vont pas plus loin….Ce n’est pas un défaut spécifiquement masculin

    • Edmée dit :

      Oui, je sais, mais ici je voulais surtout mettre l’accent sur ces « promesses » qui n’en étaient pas et que les femmes déguisent à leur avantage… Mais oui, les promesses de faire du camping avec lui l’année prochaine qui devient alors la prochaine etc… ha ha ha, elles savent également… 🙂

  6. blogadrienne dit :

    J’aimerais que ceux qui parlent de Mars et de Venus aillent jeter un coup d’oeil à cet excellent blog scientifique http://allodoxia.blog.lemonde.fr/
    Mais il est vrai que Mars et Venus sont beaucoup plus vendeurs 😉

  7. Philippe D dit :

    Il n’y a que toi pour analyser à ce point la relation hommes/femmes et à l’expliciter ici. As-tu été humaniste dans une autre vie?

  8. celestine dit :

    J’aime rêvasser, échafauder des projets…mais j’ai l’honnêteté de ne jamais embarquer personne de non-consentant dans ma rêverie. Heureusement je trouve toujours un candidat (ou une candidate) prêt à partager mon rêve du moment…C’est peut-être le secret du bonheur ?
    Baci sorellita
    ¸¸.•*¨*• ☆

    • Edmée dit :

      Mais je suis comme toi, sorellina… Il m’est arrivé d’être malgré moi emportée dans les rêves d’autrui, et de constater qu’ils n’étaient rien d’autre. Il fallait donc soit m’éveiller et faire face, soit continuer à dormir, auquel cas le réveil n’était que retardé… On ne peut dormir toute sa vie. 🙂

      Secret du bonheur, oui!

  9. Angedra dit :

    Je crois que lorsque de telles promesses sont faites, ce que j’appelle des « promesses en l’air » … oui aussi bien l’un que l’autre nous lançons ainsi quelques rêves et certains s’évaporent avec parfois quelques gouttelettes qui deviendront des larmes pour des yeux qui se sont perdus dans des mirages.
    Mais lorsque l’amour apprend à Mars le langage de Vénus, les promesses grandissent et s’offrent à nous.
    Les plus belles promesses sont celles que l’on se fait à soi même de réaliser le rêve de l’autre sans qu’il nous le demande, sans contrainte. Uniquement savoir écouter l’autre et retenir l’un de ses rêves en se promettant de tout faire pour le réaliser.
    Lorsque le rêve devient réalité il en devient encore plus beau.
    L’un de mes rêves lancé au cours d’une conversation…. s’est un jour concrétisé alors que je n’avais ni demandé, ni reçu une promesse. Vivre sur un île (pas seule au monde !!!), cela a été un cadeau pour moi car la promesse c’est lui qui se l’était faite … pour moi.
    Une promesse est un engagement trop lourd pour être pris à la légère…. sauf pour les enfants. Il y a beaucoup trop de grands enfants qui aiment jouer à ces jeux.

    • Edmée dit :

      Comme tu as raison… et comme parfois des êtres marchent sur la corde raide du piège, le « avec tout ce que tu m’as promis ».

      Je pense que les hommes sont pour la promesse secrète (celle dont tu as bénéficié) ou la promesse à la chevalier, main sur le coeur ou sur la bible, hymne national en fond musical, et « si je mens je vais en enfer » pour clôturer 🙂 . Sinon, ces rêves de complaisance, ces rêves en l’air, n’ont rien de promesses.

      Pas plus que les célèbres promesses d’ivrognes 😀 …

  10. Florence dit :

    Coucou Edmée !
    Vu que je ne comprends pas bien où tu veux en venir, je ne sais pas trop quoi te dire pour commenter ton écrit. Je m’aide comme souvent dans ce genre de réflexions où tu excelles, des commentaires des autres et de tes réponses pour mieux comprendre.
    Tu veux dire que les femmes font des projets, qu’elles entraînent leur conjoins à les suivre malgré eux, et rouspètent s’ils se dérobent et ne font rien, car pour elles un « on verra » est une promesse ? Si c’est ça, je te dirais, que la plupart des hommes ne veulent rien faire, ou tout au moins pas faire grand chose qui plairait à leurs femmes. Aussi, elles sont contraintes de les pousser un peu, ou beaucoup, selon les cas, pour les contraindre à les suivre. Si les hommes étaient moins jaloux, il laisserait leurs moitiés assouvir leurs rêves avec un autre, car il y a toujours des hommes prêts à suivre les femmes des autres. C’est pénible pour les femmes de devoir toujours pousser leurs conjoints à la roue, car ils sont toujours à faire la sourde oreille, et à penser « cause toujours mon lapin », en maugréant des « hum, hum », des « on verra », des « mais oui ! » qui ne veulent rien dire. Ou des silences que la femme naïve prend pour des acceptations, ne dit-on pas : qui ne dit mots consent ? Pas facile, de vivre à deux, et de vouloir être heureux en étant égoïste !
    J’espère que je ne suis pas hors sujet ?
    Gros bisous et bonne semaine !
    Florence

    • Edmée dit :

      Non tu n’es pas hors sujet mais je parlais principalement des « promesses » qui engagent, qui parlent de mariage, d’enfants, de vie officielle « à deux ». Qui n’ont pas été des promesses mais des paroles un peu arrachées et orientées (par la femme) pour se targuer ensuite de serments non honorés et pourtant faits.

      Toutes les femmes, bien entendu, n’ont pas recours à ces vilains pièges…

      Maintenant… je sais que tu as aussi raison pour l’aspect que toi tu développes, qui est bien lassant à gérer, mais jamais fondamentalement grave. On finit toutes par savoir ce que vaut un « oui oui je vais le faire, je te l’ai déjà dit »… et ça fait partie de ces choses agaçantes de la vie à deux. Mais jamais réellement dangereuses pour le couple puisque c’est un dialogue de sourds que l’on connaît par coeur 🙂 …

  11. Alain dit :

    Adriano Celentano et LA MINA ! Pour ce cadeau, merci.

    Ce billet hebdomadaire me fait penser à un couple d’amis. Une vie partagée entre un quotidien, pas toujours facile, mais qu’ils ont su parfaitement réussir. Travail acharné pour une belle réussite. Deux enfants élevés dans beaucoup d’amour. À la retraite tous les deux, c’est maintenant que leurs promesses respectives se réalisent, en fonction de leurs moyens. Voyages, embellissements ou agrandissement divers d’un jolie propriété landaise. Etc … Ils sont heureux comme au premier jour. Pour son dernier anniversaire, Andréa faisait rire les invités en ouvrant son cadeau. « Une bague de fiançailles après trente ans de mariage ». Pour couronner ces années d’amour partagé, leur voyage de noces sera double. Deux destinations souhaitées et attendues par chacun d’entre eux. Ils me font rêver ! Bonne semaine Edmée.

    • Edmée dit :

      C’est un peu le parcours qui m’aurait plu: garder la sève de vie de mon couple, malgré les bousculades de toute sorte, et avoir le bonheur d’un amour qui aurait survécu et nous permettrait de rêver à deux aujourd’hui. Mais je n’ai pas rempli un questionnaire de desiderata en venant sur terre et on m’a servi autre chose 😀 …Bonne semaine à toi aussi, Alain…

  12. Armelle B. dit :

    Le secret du bonheur est bien entendu de partager les mêmes rêves et de faire en sorte qu’ils soient réalisables. Rêves de voyage, rêves de maison, rêves de réalisations qui sont l’un des meilleurs moyens de booster son quotidien.
    Mes rêves de jeunesse étaient le plus souvent liés à l’écriture et je les réalisais seule. Ceux d’aujourd’hui, qui m’appartiennent en priorité, sont, à peu de choses près, les mêmes et me concernent uniquement, donc pas de scène de ménage en vue. Est-ce une forme de sagesse ? Je ne pense pas. Plutôt le souci de garder son autonomie et de préserver celle du conjoint. Mais tous les rêves son permis, même ceux qui ne sont ni réalisables, ni partagés.

    • Edmée dit :

      Il y a des rêves que l’on chevauche vraiment à deux, et qui sont beaux. Il y a ceux où l’on égare quelqu’un, soit pour lui faire prononcer ce qui ressemble à des promesses, soit pour le leurrer avec lesdites promesses… Là… c’est la grise mine assurée…

      Et puis oui, il y a les rêves irréalisables auxquels on aime penser, même seul. Mais il ne faut pas, alors, y emprisonner l’autre 🙂

  13. Pâques dit :

    Il y a aussi le fait que nous évoluons tout au long de notre vie et la promesse que l’on fait en y croyant vraiment à 20 ans peut parfois paraître folle 20 ans plus tard …

    • Edmée dit :

      Ah ça, et comment 😀 … Si on n’a pas fait son tour du monde à dos d’âne à notre âge; il vaut mieux changer le moyen de transport ou la destination ….

  14. Bonjour Edmée,
    Je connais ces promesses qui n’engagent que ceux qui les font. Maintenant, dans le feu de l’émotion qui n’a pas rêvé un jour, un soir, une heure ou juste comme ça ? Homme ou femme, nous rêvons et ce n’est pas pour ça que nous sommes menteurs ou immatures. On a juste exprimé un rêve. Ce sont les « Châteaux en Espagne » qui embellissent le quotidien. L’erreur c’est d’y croire dur comme fer, l’intelligence et l’empathie c’est d’aider l’autre à le réaliser. L’égoïsme est de se plaindre qu’il n’a soi-disant pas tenu ses promesses.
    Nous sommes des humains et donc imparfaits, homme ou femme, nous devrions nous en souvenir avant de reprocher à l’autre. J’ai envie de dire, à chacun son tour, c’est la vie petites dames. Vous n’êtes pas parfaites; eux, non plus.
    Amitiés Edmée.

    • Edmée dit :

      Voilà, c’est exactement ce que je voulais exprimer, chère Nicole… On parle, on s’emballe, on décolle un peu, et rien de tout celà ne s’appelle projet ou engagement, juste un petit tour en Imaginarialand. Il est injuste, par la suite, de s’en servir comme accusation scandalisée…

      Comme tu dis personne n’est parfait et d’ailleurs que la perfection serait ennuyeuse!

  15. anne Renault dit :

    Surtout garder la conscience que nos rêves ne sont que les nôtres et que l’autre,même le plus proche ne pourra jamais les partager. Alors autant prendre en main, autant que faire se peut, leur réalisation.

    • Edmée dit :

      Rêves d’un côté, promesses de l’autre. Les rêves en effet sont à nous et leur réalisation nous appartient aussi. Les promesses, comme on dit, n’engagent que ceux qui les écoutent, et il faut donc écouter avec prudence, quand l’expérience nous a dit que oui… elles ont de la texture. Autrement il est injuste de « tomber dans le même panneau » tout le temps et d’en vouloir plus à l’autre qu’à soi…

  16. amandine dit :

    je ne promets jamais lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s