Si on pouvait les museler…

… et les menotter, ces prédicateurs fous qui rôdent sur les réseaux sociaux, y démontrant à leur insu qu’ils n’ont rien à dire et en plus… le “disent” quand même…

Silence 2

C’est la foire aux rassembleurs de ceux qui “pensent comme eux”, avec de glorieuses fautes d’orthographe, de syntaxe et une panoplie haineuse de mots grossiers. Leurs idées (enfin… c’est un grand mot pour ce qui tient plus du borborygme mental) sont éructées ici et là avec de brillantes injonctions telles que “on verra qui aura le courage de partager ça”, “si vous n’êtes pas un lâche, publiez ceci, MOI, je le fais!”. A croire que l’on risque le peloton d’exécution et que seuls les plus braves d’entre les braves osent affirmer qu’ils aiment les animaux, sont indignés des décisions de leur gouvernement, sont contre les pédophiles ou aiment les handicapés et trouvent que cette photo (truquée ou scandaleusement mal utilisée) d’un enfant brûlé ou difforme méritent cent millions de “clic” pour lui prouver qu’on l’aime, cet enfant!

S’ajoutent à ces solitaires perturbés qui se croient à la tête d’une armée de gens comme eux qui enfin sont ravis de se rassembler derrière un leader génial qui n’a pas peur des mots… les sites de fausses nouvelles. Déjà que les sites officiels regorgent de nouvelles non vérifiées et interprétées sous leur angle le plus sensationnel et improbable, voici qu’on a ce qui est supposé nous détendre et n’ajoute qu’à la confusion.

Et les sites de soi-disant vie naturelle, santé et trucs de grands-mères, selon lesquels on peut tout nettoyer, de son colon à son grenier, avec un demi-citron et émerveiller nos amis avec des décorations de Noël faites avec des cotons-tiges et des vieux bigoudis qui éblouiraient les plus sophistiqués d’ici-bas. Pour trois fois rien. Heureusement que ce blog merveilleux existe, quelle mauvaise figure nous aurions faite autrement, que d’argent gaspillé…

Quant aux “nouvelles études scientifiques américaines” financées par des fous sans aucun doute – si elles existent vraiment -, on apprend en exclusivité que les plantes sont polyglottes, que traverser l’équateur en avion augmente la résistance à la maladie de la vache folle, et que les chiens savent lire mais sont dyslexiques.

Il s’agit vraiment bel et bien d’un network dans lequel certains disparaissent avec âme et bagages, happés dans un labyrinthe d’amitiés sorties de rien, de manipulations ridicules, de maladies de compteurs de “clics”, et y perdent tout bon sens, saoulés par cette abondance d’images et défis.

J’y suis beaucoup moi-même, et y ai des “amis” de réseau (littéraire, artistique, ou sympathie) et des amis vrais de vrais et 100% DOC. Certains ont franchi le niveau “de réseau” et ont été rencontrés dans un bel échange de sourires véritables. C’est un moyen de contact magnifique.

Mais ciel… ce serait si bien que ceux qui n’ont rien à dire le fassent et mettent à profit ce temps libre pour… prendre des leçons d’orthographe, pour commencer. Ensuite peut-être une tentative de vraie vie sociale…

Mais… une chose à la fois!

Les menottes et le baillon feront l’affaire dans un premier temps…

Publicités

36 réflexions sur “Si on pouvait les museler…

  1. sandrinelag dit :

    1000% d’accord avec toi. Tu as tout dit, il n’y a rien à ajouter. Et en plus, c’est très drôle. Merci!

  2. Florence dit :

    Petit com car je souffre toujours beaucoup !
    Je ne perds pas mon temps à regarder ce genre de site. Et à part ce que m’envoient mes amis (et pas systématiquement), je ne relaie jamais rien et n’ouvre pas de mails inconnus, ainsi je suis tranquille ! Je suis une solitaire et suis bien ainsi !
    Bisous et bonne soirée !
    Florence

    • Edmée dit :

      Evidemment ainsi on a la paix, je sais. Je suis prudente et ne réponds jamais à ces injonctions, ne fais pas les jeux, ne transmets pas si je ne suis pas raisonnablement certaine du contenu, n’accepte pas aisément des « amis’ surgis de nulle part. Mais malheureusement, je vois défiller ces festivals de fautes et d’insultes, rien n’en protège ma vue 🙂

      Bon week end Florence!

  3. gazou dit :

    très drôle ta façon de raconter et très juste aussi

  4. eckatelefil dit :

    C’est très lucidement exprimé !!!! Et cela soulage de le lire ici .
    Bonne soirée Edmée

  5. celestine dit :

    Eh oui…mais ils ont le droit de s’exprimer, et les museler ce serait mettre le doigt dans un bien dangereux engrenage…les censeurs de tous poils guettent…
    L’essentiel est de continuer à en sourire, comme tu le fais, d’ailleurs tu m’as bien fait rire.
    L’essentiel encore, c’est notre liberté de les supprimer d’un clic, et de se parler en un instant alors que nous sommes si loin l’une de l’autre…
    Oh oui, je n’ai pas hâte que les réseaux sociaux disparaissent de notre paysage…Et je pense que bien des femmes dans le monde aimeraient avoir cette liberté-là. Choyons-là le plus longtemps possible !
    Baci sorellita
    ¸¸.•*¨*• ☆

    • Edmée dit :

      Il est clair qu’on ne peut pas envisager de leur interdire de s’exprimer, mais je les trouve surtout ridicules et envahissants. Des égos hallucinants se développent, des gens qui doivent ressembler à des araignées dans leur cave enrôlent des milices de pauvres sots à leur suite qui ne brandissent pas des épées mais cliquent contre ou pour à tour de bras… 🙂

      Comme toi je survole et élimine lorsque nécessaire, mais je ne peux m’empêcher de voir défiler ces revendications ou affirmations fantaisistes annoncées par « si toi aussi tu… », ou ces délires de gourous ou diététiciens fous 😀

  6. Angedra dit :

    Tout comme Célestine, chacun a le droit de s’exprimer tant que cela ne devient pas dangereux…
    Certains sites devraient être fermés, mais là je parle de ces sites terroristes ou ceux qui incitent des jeunes vers le suicide…
    Concernant l’orthographe, je ne juge pas n’étant pas moi même une « sans faute » ! Et combien de personnes se retrouvent isolées se sentant honteuses de leur incapacité à s’exprimer au travers de l’écriture. Je suis pour l’écriture, pour donner envie aux personnes de s’exprimer sans peur d’être jugées sur leurs lacunes.
    Lorsque je vois le niveau des jeunes actuels concernant l’orthographe … je pardonne beaucoup plus aux seniors qui ont arrêté bien souvent leurs études très tôt.
    Cependant, comme toujours j’éprouve beaucoup de plaisir à lire ta description qui contient beaucoup de vrai… sans oublier un peu d’humour.
    Belle et douce soirée.

    • Edmée dit :

      L’orthographe me dérange peu sauf quand ça maltraite trop la « conversation » mais surtout quand on voit des « panneaux » ou un texte apparaissant en gros sur une photo, truffé de fautes. Il me semble que si on veut être aussi visible, la moindre des choses serait de prendre soin à son texte 🙂 J’ai lu hier ‘on crachent dans la soupe mais on crachent pas sur l’aide » ou quelque chose du genre. Je suis tellement hérissée en lisant ça que je ressemble à un cactus…

      Quant à ton orthographe, je n’ai jamais rien remarqué, en tout cas je ne m’en souviens pas. Il doit s’agir de fautes discrètes et non pas d’une avalanche 😀

  7. annerenault dit :

    Personnellement, bien que je me manifeste de temps en temps du FB, je serais ravie que l’on fasse un peu machine arrière, de façon que les allumés et fous de tout bord n’aient presque plus de moyen de s’exprimer, et QUE LES RESEAUX dit « SOCIAUX » DISPARAISSENT ! On s’en passait TRES BIEN AVANT !

    • Edmée dit :

      🙂 . Oui mais ils sont idéaux pour faire la promotion de son travail et créer un réseau de gens « normaux » aussi. J’y suis beaucoup mais pas du tout pour distribuer ce genre d’injonctions de malades sociaux… Vrai que c’est un repère de fous aussi. Ils m’agacent mais je ne les laisse pas s’approcher 🙂

  8. Nadine dit :

    Tu as raison, l’espace est pollue par tout un tas d’annonces dont on se passerait bien !

  9. blogadrienne dit :

    ah bravo! quel hilarant coup de gueule! ça fait du bien 🙂

  10. Alain dit :

    Ce coup de gueule et tes mots résonnent fortement au plus profond de mes pensées. Ces multiplications de réseaux deviennent des gouffres de solitude. Certains se croient entourés de milliers d’amis, quand au finish, un clavier et un écran restent leurs seuls moyens de communication ! Plus grave, ceux qui incitent à la haine. « S’emparer de ce qui ne peut se défendre, c’est une lâcheté. » écrivait Gide. Quant aux prétendus miracles, entre poudre de perlimpinpin, plantes miraculeuses et manipulations diverses, je suis abasourdi devant tant de crédulité. Sans Facebook ou autre réseau je reste dans mon cinéma. Il me suffit. Une poignée de main, un sourire ou une vraie rencontre sont pour moi les richesses de la vie. Bon week-end chère Edmée.

    P.S. Tu parles de l’orthographe … Oups ! Je vais me relire dorénavant, pour tenter d’éliminer un maximum de fautes.

    • Edmée dit :

      Alain, je ne parlais pas des fautes d’orthograph mais des fôtes d’aurtogrâve… Je fais des fautes; tu en fais sans doute et nous en faisons tous, erreur, confusion, distraction, peu importe. Mais là, c’est de l’illettrisme et je regrette; s’il y a une excuse pour les gens qui ne sont pas de langue française à l’origine, je vois mal comment expliquer la chose pour les autres… Mauvaise éducation? Mais QUI ne fait pas ses devoirs? QUI n’écoute pas? Et où sont les parents qui devraient veiller à ce que l’école profite à leur charmants bambins?

      Mais je suis déconcertée par cette hargne qui veut rameuter à elle les hargnes des autres, crée ces clans « de ceux qui ont bien raison d’être indignés parce que, et qui n’ont pas peur de leurs opinions » (souvent d’ailleurs exprimées sous des pseudos…)

      Tu as raison… vive le cinéma!

      • Nicole Giroud dit :

        Alain met le doigt sur les gouffres de solitude qui alimentent FB. L’ego hypertrophié va souvent de pair avec une grande fragilité de la personne. Solitude + volonté d’exister ou de montrer que l’on compte = quelqu’un de hautement manipulable.
        L’orthographe me heurte, comme le désert culturel et affectif, et plus encore la manipulation.
        Merci pour ce coup de sang plein d’humour!

      • Edmée dit :

        Nicole, oui, tant de solitude mais dont le silence est si mal employé, à forger la haine, à rêver de rencontrer ses clones et de faire une armée de furieux… Dans le privé ces gens sont sans doute bien anodins et on ne les remarque pas car ils n’osent pas risquer une opposition,ou la désapprobation. Mais ils sont dangereux: Dieu nous garde qu’on les arme et leur donne un uniforme!
        Et l’orthographe, je suis vraiment catastrophée de voir que même en faire part est devenu « choquant » et une armée de boucliers se lève, c’est pas leur faute, ce sont des ex-enfants de milieux défavorisés, pas les moyens d’aller dans une bonne école etc. Or il suffit de voir avec quel soin étaient remplis les vieux formulaires d’autrefois, même un formulaire postal, et le facteur n’avait pas fait Harvard pour autant mais il mettait sa fierté dans son orthographe et calligraphie.
        J’oubliais, en plus: c’est la faute de l’école qui désormais est le parent à temps complet 🙂
        Merci pour avoir ri avec nous …

  11. Colo dit :

    Ah j’adore quand tu « pestes »! Rires!
    (je dois dire que je ne suis sur aucun réseau mais que partout les fautes me font sursauter…vieux réflexe de prof je suppose…on ne s refait pas;-))
    Bonne soirée Edmée.

    • Edmée dit :

      Les fautes – énormissimes et sans excuses telle qui distraction ou simple ignorance – sont choquantes et souvent dénotent même des « esprits » bien désordonnés. Quant au contenu, il le confirme…

      Bonne journée 😉

  12. Armelle B. dit :

    Oui, en effet, c’est la triste réalité, chère Edmée. Et, certes, nous voyons bien la même chose que vous. Affligeant ce moyen envahissant de racolage qui envahit nos écrans, nos boîtes à lettres et notre quotidien. Cette sous-culture agit partout et non stop. Chez ceux qui s’y adonnent, pas de 35 heures… Vous les pointez du doigt à juste titre et avec beaucoup d’humour. Merci Edmée.

  13. Tania dit :

    Un bon coup de gueule, si j’ose dire, qui me conforte dans mon choix de me tenir à l’écart des réseaux sociaux parfois (trop souvent, à te lire) si antisociaux.
    La violence verbale, hélas, nourrit les autres formes de violence (sans parler, tu le fais très bien, de la violence faite à la langue écrite).

    • Edmée dit :

      Vrai qu’il faut souvent faire le tri entre le bon grain et l’ivraie, mais personnellement je ne « me coltine » pas avec l’ivraie une fois identifiée. Ceci dit, elle enlaidit le parcours, ha ha ha! Mais ça nous rappelle qu’au fond… le monde charmant et sucré des bisounours tient de Chantal Goya et pas du réel… 🙂

  14. bizak dit :

    Oui, c’est ahurissant ce qui se déverse sur la toile comme élucubrations sur tous les sujets comme si il y’a une urgence à dire des inepties. Il faut dire que c’est une véritable jungle où on ne sait plus qui dit quoi. Ni pourquoi. Ni pour quoi non plus! Et parfois ça dépasse l’imagination, comme cette femme voilée qui a écrit sur facebook : « Un homme qui n’oblige pas sa femme à porter le voile, n’est pas un homme! »; Bon il paraît qu’elle s’est tue après, quelqu’un lui a surement remonté les bretelles. Le drame, ce sont les enfants où les adolescents qui gobent tout, si encore les thèmes n’étaient autrement dangereux.
    Sujet intéressant Edmée pour attirer l’attention sur ces méfaits et en parler.
    Bonne journée Edmée

    • Edmée dit :

      🙂 … Et je me demande si ces abrutis qui donnent leur « opinion » pure et dure de cette façon se rendent compte qu’ils risquent bien d’un jour payer la note, et bien plus cher que le « plaisir » que ça leur a procuré de l’écrire… Ceci dit, j’ai souvent remarqué que les femmes sont les pires ennemies des femmes, et protègent leurs « hommes » au point de souffrir pour qu’ils veuillent d’elles et les trouvent dignes d’eux. L’excision, le voile, le tais-toi et cuisine, le « ma fille épousera qui je lui dis »… elles protègent ça!

      Bonne journée 🙂

  15. Philippe D dit :

    Tu t’es déchainée sur ce coup-ci !
    C’est vrai qu’on trouve le meilleur comme le pire sur le Net et, en particulier, sur les réseaux sociaux.
    Mais, j’y découvre de plus en plus de trucs intéressants. Les autres, je zappe!
    Bonne fin de semaine.

    • Edmée dit :

      Je zappe aussi, ne t’en fais pas, et comme toi je suis plutôt séduite par ce que ça apporte. Mais hélas.. je vois aussi défiler ces rangs de sottises 🙂

  16. Françoise dit :

    Je suis de ton avis, Edmée, et aussi de celui de Célestine. Mais je pense également que ces personnes se sentent sans doute affreusement seules et ont certainement un très gros besoin de reconnaissance pour avoir besoin de tous ce « J’aime ». C’est une façon d’exister pour elles. Je trouve cela triste quelque part…

  17. TooTsie22 dit :

    Attention Danger!!
    Et que dire de plus !!
    Ah si, tiens, j’ai eu pendant 10 ans Mademoiselle Jazzie d’Ecouves qui était une superbe et douce chienne husky que j’avais fini par appeler « ma mémère »…
    Revenons à nos moutons, un jour deux prédicateurs Témoins de Jéhovah se sont présentés à la porte du jardin…Tandis que j’écoutais leur boniment, ma chienne s’est appuyée fortement contre ma jambe et de sa gorge est sorti un long cri du loup c’est la seule fois que je l’ai vue menaçante et prête à bondir si ces personnes avaient fait un pas de plus…

    • Edmée dit :

      Ooooooh curieux, vraiment! Elle a dû sentir quelque chose de peu bienveillant 🙂 Je me souviens d’un livre assez effrayant de Patricia Highsmith: Ceux qui frappent à la porte…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s