Des nouvelles, des nouvelles!

Eh bien à la rentrée, je mettrai sur les rails mon prochain recueil de nouvelles, intitulé « La Rinascente* – *La renaissante ». Huit nouvelles, huit histoires et plus de femmes qui aiment bien ou mal, (très, dans les deux cas…). Les bons et les mauvais mariages, les amours comme il se doit ou comme il vous plaira, les pardons et les punisseurs ou punisseuses, les geôliers et geôlières, les amorales chaleureuses, les impeccables qui n’aiment guère et font la guerre… Le grand tour, quoi…

On le sait maintenant, j’aime ce grand tour.

Si elle est acceptée, ceci sera la couverture…

Front cover Rina

Le comité de lecture de Chloé des lys m’a pratiquement fait crouler d’immodestie en donnant son avis (mais j’ai apprécié car bon… c’est quand même toujours une sorte d’examen de passage, le test du comité de lecture) :

« Je ne puis qu’adhérer à l’avis du premier lecteur et féliciter Edmée pour l’élégance de son style et la justesse avec laquelle elle nous dépeint le côté cruellement conventionnel d’une bourgeoisie qui garde jalousement enfouis ses secrets de famille et aussi ces êtres qui existent, si j’ose dire, entre vérité et silences. Un tout bon Edmée De Xhavée avec une touche quelque peu British fort plaisante. »

« Convenances. Vies en demi-mesures. Confidences et vérités-réalités qui sortent de l’ombre où elles restaient cachées sous un matelas de silence. Secrets de famille ou espoirs perdus. Tout cela peut revivre ».

« Elégance et simplicité. Entre enfance et âge mûr, des chemins de vie entre lumière et secrets. Une douceur tout anglaise par moments ».

Bon… je vous sers ici un petit extrait de la nouvelle qui ouvre le recueil et, en tant que cheftaine de fil, se nomme La Rinascente. L’histoire d’une renaissance… La rinascente est le nom d’une chaîne de magasins haut de gamme en Italie, l’équivalent de Saks et des Galeries Lafayette peut-être, en plus petit, tout au moins en ce qui concerne le magasin qui se trouve à Turin…

 

« C’est l’heure de l’apéritif, et il reste une table à la terrasse du Caffè San Carlo. Le soleil est intense, l’air figé par la chaleur qui s’installe.

Elle pose son sac de papier de La Rinascente au pied de son fauteuil de rotin, l’entrouvrant comme une enfant pour, en dégageant le papier de soie, regarder furtivement le motif à masques africains de sa robe. Une bouffée de joie gonfle son cœur alors que le cameriere arrive, les cheveux si noirs et lisses qu’elle y laisse errer le regard sans le réaliser, puis lui sourit un peu embarrassée, comme soudainement tirée d’une rêverie. Elle commande un Campari et réalise avoir employé un timbre vocal ferme, où transparaît la bonne humeur. De temps à autre, heureuse, elle perçoit les signes d’un changement en elle.

À une autre table trois amies, peut-être des collègues de travail, parlent avec une excitation qui perche leurs voix un peu haut, avec des modulations savantes, et des mouvements de mains comme des envols d’oiseaux. Plus loin, quatre hommes. Ils discutent plus calmement, comme en secret, avec le souci de ne pas être entendus ou d’attirer l’attention. Et parfois une des voix féminines les distrait le temps d’un coup d’œil accompagné d’un sourire amusé.

Elle aime observer le quotidien qui l’entoure. Les tsiganes qui agrippent les passants par la manche, un bébé entortillé dans des châles frangés sur le bras. Les écolières qui rient fort, le sac au dos et les cheveux si sains qu’on a envie d’y toucher. Les femmes seules, altesses en promenade, sourdes aux coups de klaxon alors qu’elles traversent où bon leur semble au gré de leur humeur et direction, la tête haute et le rouge à lèvres frais.

Elle pense à cet emploi que le Signor Fenoglio est presque certain de lui faire obtenir. Elle a envie, et besoin, d’avoir à nouveau des horaires, des collègues. Que l’on compte sur elle pour accomplir – et bien – le travail donné. De se créer des habitudes géographiques autour d’un lieu de travail, qu’on lui suggère tel ou tel endroit, telle ou telle promenade. Une petite trattoria en colline. Ou Lungo Po.  D’inviter ses enfants et de leur laisser l’appartement, et les clés, et les commandes, parce qu’elle, elle va au bureau et qu’on se retrouve à 17 heures pour un bicerin via della Consolata même si c’est une drôle d’heure pour un bicerin… »

Voici… c’était un avant-goût, un hors d’oeuvre… le gros oeuvre en fin d’année sans doute!

Publicités

36 réflexions sur “Des nouvelles, des nouvelles!

  1. Florence dit :

    Du pur toi, si je comprends bien ! Tout ce que tu nous offres régulièrement !
    Avis très favorables, c’est toujours ça, et c’est de la bonne pub ! Je souhaite à ton recueil de nombreux lecteurs !
    Gros bisous et bonne fin de semaine Edmée !
    Florence

    • Edmée dit :

      Eh oui, on ne parle bien que de ce qu’on connaît, non? Depuis toujours j’ai accordé une grande attention à ce qui se disait et se vivait autour de moi en matière d’amour, de mariage, d’arrangements etc… Je suppose que c’était une passion naturelle, ha ha ha!

      Bonne fin de semaine à toi aussi chère Florence, bisous!

  2. blogadrienne dit :

    Turin comme si on y était 🙂
    Bonne chance avec le recueil!

  3. sandrinelag dit :

    Tous mes voeux de succès pour cette future parution!

  4. Armelle B. dit :

    J’ai d’autant plus hâte de lire ce recueil que j’aime énormément vos nouvelles pour lesquelles vous avez un véritable don. La raison : un style qui saisit d’emblée l’essentiel.

  5. Pâques dit :

    Bravo Edmée !
    Une petite ( mise en bouche) qui éveille nos ( papilles littéraires) …
    Comme toujours ce sera un régal de te lire !!!

  6. Nadine dit :

    Très joli contenant, un écrin à la hauteur du contenu, si j’en juge par cet avant-goût.

    • Edmée dit :

      Je dois dire que je suis aussi « en affaire » pour le contenant que pour le contenu… C’est finalement très positif que de se charger de tout…

  7. Zut ,j’avais lu la reconnaissance. Mais ou donc ai je la tête. Ce mot n’existe plus depuis fort longtemps.

  8. alainx dit :

    On reconnait bien là ton talent !
    Hate de te lire !!

  9. ….et j’ai parlé de toi cette semaine sur le Journal d’un petit Belge !!! Beaucoup de succès pour ton nouveau livre (il sortira déjà en 2016?).

    • Edmée dit :

      Je cours et galope donc pour voir ça de près! Merci mille fois Petit Belge! Selon le temps que son référencement prend, oui, il pourrait sortir fin 2016 encore…

  10. Alain dit :

    Nous voilà en escale à Turin. Pour attendre le « grand tour » je fais mon cinéma. Cette femme semble belle et distinguée. Elle me fait penser à Silvana Mangano. Pourquoi ? Mystère. Juste envie de rêver an attendant ce recueil, qui, sans aucun doute, sera un beau succès auprès de nombreux lecteurs enthousiastes.

  11. Angedra dit :

    Voici l’aboutissement d’un beau travail. Le hors-d’oeuvre qui vient de nous être proposé, donne envie d’aller plus loin et de déguster la suite du menu.

    • Edmée dit :

      Merci Angedra… Fais durer le hors-d’oeuvre car le reste mijotera sans doute encore un bout de temps.. Jusqu’à la fin de l’année en tout casç

  12. epalobe dit :

    Ah les nouvelles , une forme irremplaçable et fascinante de texte , et j’apprécie ton écriture

  13. Colo dit :

    Si c’est du vrai de vrai Edmée, je dont je ne doute pas, d’excellents moments nous attendent tous.
    En attendant je relis l’apéro.

  14. Myosotis dit :

    Cette fois-ci, je ne veux pas rater ce livre. Où pourrons-nous le trouver Edmée ?

    • Edmée dit :

      Je me demandais pourquoi tu tenais à celui-ci mais maintenant oui, je me souviens… Torino! On peut tout commander sur le site de Chloé des lys, dès la rentrée (c’est une asbl de bénévoles et ils ferment pour les vacances), sauf que ce dernier ne sera pas disponible avant sans doute début 2017. Mais je parle de Turin aussi dans mon premier bouquin, Les romanichels. Voici le site si tu veux, 🙂 http://www.editionschloedeslys.be/catalogue/447-les-romanichels.html

      Baci e… buon bicerin!

      • Myosotis dit :

        Super ! En fait j’avais essayé en son temps de commander les Romanichels sur amazon, je ne sais pas pourquoi je n’ai jamais pensé à essayer sur chloé des lys…..

  15. celestine dit :

    J’en ai l’eau à la bouche…
    Brava, sorellita !
    ¸¸.•*¨*• ☆

  16. Philippe D dit :

    Ah bravo ! Je reviens de vacances et je découvre cette bonne nouvelle ! Je le lirai, c’est sûr !
    Bon 15 août.

    • Edmée dit :

      Toujours fidèle, cher Philippe 🙂

      Les fêtes du 15 août on commencé en Outremeuse hier, on ne dort pas (il paraît que c’est bon signe 🙂 ) mais quelle ambiance. J’espère que la Vierge aime les coups de canon, le peket et les fanfares parce qu’Elle est servie 😀

  17. saravati dit :

    Longue et belle vie à ta plume, Edmée.
    Ah, ce parfum d’Italie que j’aime tant …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s