A perdre haleine…

new-york-2000Cette photo semble toute simple, non ? Deux sœurs, souriantes, au petit zoo de Central Park, New York. C’était je crois en 2003 ou 2004…

Mais du haut de ces sourires, 40 gousses d’ail vous contemplent.

Les deux sœurs prennent le bus, Bloomfield New-Jersey direction Port Authority New York. 35 minutes à peine. Il fait beau et chaud, comme on peut le constater. Et quand c’est chaud, là-bas, c’est trèèèèèèèèèès chaud et moite. Nous n’avons pas de but précis, juste être ensemble et nous laisser guider par les tentations du jour. D’ailleurs, on entre dès l’arrivée dans un magasin Disney et on imagine longuement ses filles dans la robe de Cendrillon (la belle robe du soir à paniers avec les gants de soie, évidemment, pas sa tenue de souillon qui chante en sabots…), c’est cher, on hésite, on va y penser (et on y pensera si bien qu’on n’achètera pas…). On en a tellement parlé, de cette robe, que l’appétit nous est venu. Mais nous voulons du fast food, non pas en gastronomes mais en métronomes du temps qui passe, on ne va pas le perdre en mangeant.

C’est donc la porte de Sbarro que nous poussons. Oui, bon, passons, on aurait même pu trouver pire, à New York ce n’est pas difficile, et nous ne voulions pas de hamburger. Et nous commandons des Penne all’arrabbiata, tout en papotant gaiement. En fin de parcours, on a droit à prendre assez de serviettes de papier que pour ouvrir une imprimerie, et d’abondantes portions de fromage et ail râpé.

Et Corinne d’être généreuse. Un peu plus de fromage ? Oui hein, ce sera meilleur. Et hop une cuiller de plus, ne soyons pas chiches…

Sauf que… c’était l’ail en poudre et pas le parmesan (faux parmesan naturellement, peut-être même fabriqué dans le Wisconsin…). Bon… Nous aimons l’ail, après tout, donc tant pis, on a mangé pire. Vraiment pire. Donc on mange. Et puis on s’en va. Elle aimerait trouver un T-Shirt avec un taxi New Yorkais pour son mari, et nous entrons dans un petit magasin près de Times Square, tenu par un monsieur que je décrirai sous le terme de Pakistanais (qu’il ne s’offense pas s’il est Indien…), auquel Corinne s’adresse aimablement, avec son plus beau sourire.

C’est là que nous finirons par réaliser l’étendue du dommage. Les yeux du malheureux roulent désespérément dans ses orbites, et visiblement il cherche une provenance d’air pur, sans succès car nous sommes au fond de la boutique et Corinne continue avec ses questions de taille, modèle, prix, le confinant loin du trottoir et de cette chose merveilleuse : l’air. Pire… nous nous échangeons alors un regard d’abord surpris et puis tout à fait hilare, et pouffons, véritables gargouilles projetant un fumet puissant vers ses narines qu’il ne peut refermer. Il n’y a pas de muscles à clapets aux narines. Pauvre homme.

Trop embarrassées désormais pour lui acheter quelque chose, nous sortons comme deux malpropres et nous dirigeons vers Central Park (en passant dans la Trump Tower, oui oui lui aussi a eu ses effluves au passage !) et, au bout d’une vingtaine de minutes de marche, entrons dans le petit zoo, nous imaginant que comme nous avons bien inspiré et expiré pendant la marche, ça devrait aller, maintenant

Mais quand nous avons demandé à un aimable monsieur de faire cette photo de nous deux… nous avons bien vu que non, il ne croyait pas que ça provenait de chez l’ours blanc ou des outres, cette odeur… et voilà… la vérité derrière ces sourires au puissant arôme….

Advertisements

38 réflexions sur “A perdre haleine…

  1. Florence dit :

    Oh génial Edmée !!! Comme ces sourires parfumés à l’ail sont ravissants !!! Et qu’ont dit les animaux du zoo ?
    Gros bisous aillés !!!
    Florence

  2. Colo dit :

    Hihihi, c’est vraiment drôle! Pauvre monsieur aux yeux roulants…il aurait dû manger de l’ail lui aussi…
    Se méfier du parmesan donc…se méfier de tout, ou presque ! ;-)))

  3. blogadrienne dit :

    jamais comme ce jour-là il n’aura regretté l’absence d’ail dans les recettes pakistanaises 😉

  4. K dit :

    Anecdote redoutable !
    Et il semble évident qu’aucun vampire -même pakistanais- ne vous chercha noise ce jour-là.
    A faire breveter peut-être ☺

  5. celestine dit :

    Il paraît que depuis, ils n’ont plus vu un seul vampire dans le coin…
    Ravissantes vous étiez, de belles ragazze dans toute leur splendeur !
    Une aventure que j’aurais pris plaisir à vivre avec vous… 😉
    baci sorella
    ¸¸.•*¨*• ☆

    • Edmée dit :

      On en rit encore, c’était tellement… « indépendant de notre volonté », en fait, et on ne pouvait rien y faire. Nous, on ne sentait rien, on était dans un nuage d’ail 🙂

  6. laurehadrien dit :

    Vous en aviez mangé chacune et vous ne vous empestiez pas l’une l’autre, c’était l’essentiel : je ne laisse jamais mon mari manger d’ail sans en manger moi-même 😉

  7. gazou dit :

    Je comprends que cela vous fasse rire chaque fois que le souvenir vous en revient

  8. Françoise dit :

    L’ail, j’adore l’ail ! mais j’en mange lorsque je suis sûre de ne pas sortir ensuite, lorsque je suis sûre de ne pas avoir à parler à quelqu’un. Car c’est vrai que lorsque l’on parle à quelqu’un qui en a mangé et pas nous, c’est horrible !!! alors j’imagine bien combien ces deux messieurs ont pu être incommodés… (rire)
    Anecdote bien rigolote, merci Edmée ! 🙂
    Belle fin de semaine à toi.

  9. Pâques dit :

    40 gousses d’ail vous contemplent, vous aviez choisi votre arme pour garder à distance et sans devoir livrer bataille ( Bonaparte n’y avait pas pensé) hi hi hi

  10. Dédé dit :

    Le zoo a dû être fermé juste après. Il y a eu beaucoup d’animaux intoxiqués. 😁

    • Edmée dit :

      Tu connais la fable ‘Les animaux malades de la peste »? Eh bien c’était prémonitoire mais mal arrivé jusqu’à nous : c’était Les animaux malades de la pestilence 😀

  11. Nicole Giroud dit :

    Ah! Ah! Tu viens de provoquer le plus bel éclat de rire de la journée! Merci Edmée! Quel art, quel humour, quel talent pour reconstituer la scène! On se croirait dans une série de sketches à la Tati!

  12. sandrinelag dit :

    Merveilleux!!! 😀
    Deux tueuses en série lâchées à New York! L’ail, arme de destruction massive! Il faudrait y penser dans les Etats-majors, en Syrie par exemple, les dommages collatéraux seraient plus… all’arabiata.
    J’adore.

    • Edmée dit :

      Le mieux c’est qu’au début on ne se doutait de rien et que le pauvre Pakistanais ne savait où se réfugier pour trouver un peu d’air « naturel »… mais en effet, ce serait une parfaite arme de destruction massive!

  13. Damien dit :

    Oui, je me rappelle…j’étais assis à côté de vous et je reluquais les deux jeunes femmes. Mais à près avoir humé le fumet qui s’en dégageait, j’ai passé mon chemin…les rencontres tiennent à bien peu de choses.

  14. Armelle B. dit :

    Oh ! que j’aurais été heureuse d’entamer un brin de conversation avec ces deux promeneuses très bon chic, bon genre, n’est-ce pas en apparence ? Car le fumet l’était moins…Et comme je déteste l’odeur de l’ail au point de n’en jamais manger, la conversation aurait vite tourné court. Mais je ris bien en lisant cet article tordant.

  15. Nadine dit :

    Un bon moyen d’éloigner les messieurs trop entreprenants.

  16. bizak dit :

    Comme c’est beau d’écouter raconter vos escapades dans New York avec des histoires bon enfant, pleines de charmes et taquineries. Pour les effluves, oui ça fait fuir les vampires mais pas toujours ceux auxquels on pense. Belle soirée

    • Edmée dit :

      Je me demande s’il reste des New Yorkais pour dire entre eux « les Françaises (car comme on parlait français, nous avons gâché la réputation des Françaises 🙂 ) sont mignonnes mais quelle odeur !!! »

      Belle soirée à toi aussi!

  17. Binh An dit :

    Aïe, aïe, tu ne sais pas que c’est extrêmement efficace contre l’hypertension artérielle ! L’erreur était de la traiter avec du fromage, mais on est français ou on ne l’est pas, que veux-tu !

    • Edmée dit :

      Non non non, là… on a cru que c’était le fromage, et donc on n’a pas pris de fromage mais beaucoup beaucoup d’ail. Et en effet , je sais depuis longtemps que l’ail… irrigue le cervelet et est plein de vertus. Je l’aime beaucoup!

  18. Tania dit :

    Ah ah, excellent ! Tu es sûre que ce n’est pas une « fausse nouvelle » de plus sur le dos des bons Zaméricains ? 😉

  19. Très drôle. Mes deux derniers articles du Journal d’un petit Belge devraient t’intéresser. Bonne semaine à toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s