L’âge d’avoir raison

J’y suis, j’y reste. C’est bon d’avoir raison parce qu’on sait : on l’a vécu, on l’a vu, on le comprend, on le ressent, et aucun psy, diététicien, conseiller en ci ou ça, scientifique, professeur, gourou, coach ne peut nous dire que non, c’est pas ça du tout….

Et comment donc, c’est pas ça ? Voici 70 ans que je monte mon échelle, vous croyez que je ne suis pas capable moi-même de comprendre ma propre vie ?

Je ne circulerai pas, non, jamais, avec une bouteille d’eau comme si elle était une extension de mon bras, pour éviter la déshydratation lors d’une promenade de deux heures, alors que je ne l’ai jamais fait, que je supporte la soif, et en jouis même en sachant que j’ai la chance de ne jamais être dangereusement loin d’un lieu où coulera l’eau ou la bière (ben oui, la bière aussi… même si on la re-transpire tout de suite, après tout elle fait un bon flush dans le système).

Le gluten ne m’empoisonne pas, pas plus que le lait, ou alors c’est une mort douce qui ressemble à une mise en forme et je continuerai donc à m’en intoxiquer parce que j’aime ça.

Je ne suis pas un monstre parce que je mange de la viande, je suis née carnivore tout comme tous mes aïeux avant moi, j’en mange de toute façon très très peu, mais ce n’est pas moi qui ai mis en place la surproduction et le massacre d’animaux-esclaves pour un monstrueux profit. Je m’y oppose comme presque tout le monde, mais j’aime la viande – la bonne et saine – et en mange sans états d’âme.

Le yoga et la méditation, c’est pas pour moi, rien que penser à méditer m’agite et m’agace.

Comme mise en forme je fais du vélo … les jambes en l’air sur mon lit le matin, et ça me suffit bien. Je marche comme un bolide, je monte et descends les escaliers chargée comme un baudet, et ne le paie que par le fameux mal au dos dont tout le monde se plaint en chœur avec moi (comme quoi je ressemble à tout le monde sous certains aspects…).

Je n’ai pas eu besoin qu’on m’explique comment et où découvrir mon moi profond pour le trouver tout doucement avec le coach naturel qui s’appelle le vécu. J’ai tâtonné, endossé des bribes de plusieurs personnages que je pensais être, pour finalement arracher les lambeaux de ce qui n’était pas moi, et hop.

Et oui, je connais maintenant la valeur de mes impressions, et mes réactions intimes face aux gens ne me trompent plus. Car bien sûr j’ai dû, à chaque échelon de cette fameuse échelle, me débarrasser des encombrants tels que la mauvaise jalousie (il y a la bonne, la normale, celle qu’on apaise en la traitant de folle inutile), la mauvaise foi, le parti-pris, le jugement hâtif. Et j’ai raison, oui oui, j’ai raison, de fermer la porte, les yeux ou les oreilles à certaines situations.

Bien sûr, je finirai par mourir de quelque chose, tout comme ceux qui auront consacré leur vie à essayer de ne pas en mourir, évitant ceci et se gavant de cela, potions magiques qui leur auront peut-être gâché bien des bons repas pour rien, parce qu’ils mourront aussi, d’autre chose, mais dans ce cas… « mort, où est ta victoire ? ».

Il faut bien mourir de quelque chose, disait Lovely Brunette qui m’a transmis son détachement face à ce qui échappe à notre contrôle.

Publicités

36 réflexions sur “L’âge d’avoir raison

  1. Philirlande dit :

    comme tu le dis si bien, « quand on naît, on est sûr d’une seule chose, c’est qu’on mourra un jour »… Quand, comment, n’a que peu d’importance, l’important à mes yeux, c’est le moment présent. On a l’âge de ses artères, il arrive que l’on avance, tout comme notre cerveau d’ailleurs, au ralenti mais au moins on avance… Nouveau projet: m’installer en Irlande, je fais une fixation sur un endroit et j’y pense tout le temps… Au moins cela m’occupe, vu qu’il n’y ait plus que du football dans les médias…

    • Edmée dit :

      Et voilà, il n’est jamais trop tard pour avoir des projets qui nous font avancer! Ma soeur a ouvert sa propre brasserie à 50 ans, après des années d’enseignement.. Ma belle-soeur, au même âge, se lance dans une aventure business avec une amie… et pourquoi pas?

  2. Adrienne dit :

    c’était une des petites phrases de mon père aussi, il faut bien mourir de quelque chose, et tout le reste du billet, j’y souscris, c’est absolument pareil pour moi…

  3. Armelle B. dit :

    Quelle chance Edmée d’être raisonnables en un début de siècle qui l’est si peu. La raison se cultive et s’épanouit avec le temps, mais plus encore avec la sagesse et le bon sens. Or, nous vivons une époque qui marche sur la tête.

  4. colo dit :

    L’an dernier faisaient fureur ici les coach vestimentaires…ces personnes t’accompagnaient dans les magasins et te conseillaient. Je n’en revenais pas…mais ça marchait très bien semble-t-il.
    Sommes nous (enfin pas tous heureusement) si stupides au point de ne pas savoir, une fois adultes…?

    • Edmée dit :

      Mais quelle horreur! Et les reines du make-over… c’est hallucinant comme les gens sont prêts à payer inutilement pour des trucs afin de ne plus du tout être eux-mêmes mais jurer leurs grands dieux qu’ils sont super épanouis dans ce déguisement -qui leur a coûté un oeil 🙂

  5. SPL dit :

    Voilà une bien belle leçon de liberté! Tu-fais-ce-que-tu-veux! C’est aussi le privilège de l’âge, de gagner en indépendance d’esprit sans se soucier de ce que pensent les autres. Après tout, c’est leur problème. D’autant plus que les modes passent, les certitudes changent: un jour, une chose (café, lait, vin, oeufs, etc.) est un poison, le lendemain une panacée…

    • Edmée dit :

      Tellement vrai…. Il faut « être à la mode »‘, n’est-ce-pas… Bannir ce qui doit être banni et se gaver de ce qui est « in high fashion » et puis changer au prochain détour de la mode….

  6. emma dit :

    excellent, une grande (non, pas leçon) démonstration de sagesse. et pour la morale : « fais ce que dois, advienne que pourra »

  7. Angedra dit :

    Absolument d accord ! Je réagis comme toi à toutes ces injonctions « 
    Quelle coiffure adopter a partir de 50, 60 ans « 
    Ou comment s habiller etc
    Comme tu le dis si bien, je ne supporte pas ces conseils donnés la plupart du temps par des femmes plus jeunes qui savent bien mieux que nous « pauvres femmes âgées « ce qui nous convient, ce qui nous plaît, ce qui est bon pour nous !!!
    Laissez nous vivre sans vouloir nous culpabiliser si nous ne suivons pas vos règles alimentaires, vestimentaires, amoureuses…..
    Passe un agréable mois de juillet en vivant comme bon te semble.

  8. Adèle Girard dit :

    Tout à fait d’accord avec toi. Profitons simplement et avec bonheur des bons moments que la vie nous offre!

  9. Dédé dit :

    Vivons l’instant présent, à fond. Comme si c’était le dernier. C’est cela la sagesse. A bientôt ma chère et bises alpines. Bel été.

  10. bizak dit :

    On ne refait pas le monde, on s’y adapte, mais aujourd’hui pour diverses raisons souvent non fondées ou plutôt, si ! « bien fondées ! » par la course à l’argent, on nous chante des tas de miracles pour rester jeune, moins gros, toujours performants et combien de ces recettes ont fait pschitt, par la suite ! Chassez le naturel, il revient au galop ! dit-on, et le naturel c’est d’écouter son corps, sans excès et sans artifice.
    Comme toujours, chère Edmée tu ne vas pas par quatre chemins pour trouver le bon chemin.
    Bisous

    • Edmée dit :

      J’aime assez ta conclusion, ha ha ha! Mais enfin, on veut trop nous « guider »… à croire que nous sommes perdus… or nous avons juste besoin du temps raisonnable pour trouver notre propre boussole…

  11. celestine dit :

    Pour tout ce qui est nourriture, sport et autres contingences matérielles, je suis entièrement d’accord. bas les diktats de la mode.
    Je suis un peu moins tranchée concernant le mental. On a parfois besoin de se faire aider, ça m’est arrivé il y a peu, et je ne regrette pas d’être allée « voir quelqu’un » comme ils disent dans les films. Une thérapie brève, pas une psychanalyse de vingt ans, juste de quoi retrouver ma route après la mort de mon père.
    Cela dit, l’hygiène de vie ne passe pas par des injonctions liberticides mais par quelques choix conscients et très sains.
    Mourir, oui, mais en bonne santé c’est mieux que grabataire au fond d’un lit, terrassé par ses excès de bouffe ou d’alcool, comme on en voit certains.
    Après, je reste persuadée que le bonheur, le rire et la joie sont les meilleurs des anti-cancers… 😉
    Baci sorella
     •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

    • Edmée dit :

      Moi aussi j’ai fait appel à de l’aide, notamment une conseillère conjugale dans une période de crise, (elle n’a pas sauvé – heureusement! – mon mariage mais elle m’a fait un bien fou!) mais justement : en période de crise, pour m’aider à remettre les choses en place. Or maintenant on conseille des séances de coaching comme si c’était du fitness ou du yoga, un petit « must » qu’on se doit à soi-même pour « découvrir ses motivations profondes, devenir celui qu’on est vraiment, explorer ses rêves etc… ».

      Je connais personnellement deux coaches de vie, qui si on ne les connait pas semblent avoir rejoint le Nirvâna gràce à leur méthode, mais comme je les connais, je peux te dire qu’elles font partie des personnes les plus malheureuses que je connaisse… et les plus malhabiles à être heureuses!

      Je te rejoins dans l’idée des choix, et si on n’est pas capable de faire des choix, on n’est tout simplement pas capable de vivre au mieux, psy, coaches, diètes, gourous ou pas.

      Baci sorellita ❤

  12. gazou dit :

    J’aime tes réflexions pleines de bon sens et d’humour;..Merci de nous les partager

  13. Vous avez une qualité rare : le bon sens.
    Bon week end !

  14. charef dit :

    Comme toi j’aime les choses simples. Je ne me complique pas la vie et je ne suis pas un mouton. Panurge je ne connais pas aussi. Bon week-end Edmée.

  15. Je suis tout à fait d’accord avec toi. J’ai vu aussi un reportage sur des personnes qui louent les services d’un coach en rangement pour les aider à ranger et à trier. Hallucinant… Et je prendrais un autre exemple : on n’arrête pas pour l’instant de nous bassiner les oreilles avec la traçabilité de la viande, les circuits courts, le bio et compagnie. On a l’impression que c’est quelque chose de nouveau, mais….c’est juste ce que faisaient nos grands-parents et arrières-grands-parents qui avaient tous leur jardin, quelques poules et d’autres animaux d’élevage. On allait à la ferme du coin, on mangeait des fruits et légumes de saison.

    • Edmée dit :

      Tout à fait!

      Le nombre de choses qu’on « découvre » en faisant, comme tu dis, grand tapage est incroyable. Et regarde le site « astuces de grands-mères », qui donne pas mal de (fausses) recettes anti moustiques, pro ceci ou anti celà…

      Oui, des coaches pour s’habiller (quoi, vous n’avez personne dans votre entourage qui sache vous guider, comme au bon vieux temps?), pour tenir son ménage, découvrir nos « motivations profondes » (et surtout nous inventer des souvenirs, des désirs secrets qui chamboulent bien plus que l’apprentissage tout simple de la vie…).

      Et dire que tout le monde proclame aimer sa diversité en s’empressant d’entrer dans les rangs 🙂

  16. Philirlande dit :

    bonjour

    bon début de semaine en attendant de continuer à te lire
    un remède pour avoir moins chaud malgré le soleil?!

    amitiés toutes irlandaises

    • Edmée dit :

      Bon début de semaine Phil… Oui il fait chaud ici aussi mais tu sais… une fois que ça va s’arrêter… l’interlude sera long, aussi profitons-en!

  17. La Baladine dit :

    J’adore! Etre soi-même en toute circonstance, simplement soi. Et s’y trouver à l’aise, en bonne compagnie. Faire en sorte de s’aimer bien, regarder le monde avec bienveillance. Et vivre. Ça s’arrêtera toujours bien assez tôt. 🙂

    • Edmée dit :

      Comme tu dis, ça s’arrêtera toujours bien assez tôt. En attendant, vivons confortablement dans notre véritable nous, dont les différences d’avec eux nous sont si naturelles 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.