Ton thé t’a-t-il ôté ta toux?

edmée de xhavée

Je m’amusais tant quand mon père nous faisait répéter cette phrase de fusil mitrailleur.

Le thé, nous disait-on, était la boisson miracle. Avec une bonne dose de cognac ou whisky il devenait un grog, gâterie de malade dolent que l’on savourait en reniflant au lit et qui, avec une aspirine, nous faisait dormir malgré le nez bouché et les quintes de toux.

Servi autour de la table à thé avec mes vieilles tantes, c’était la boisson bienséante d’après-midi, la table de bridge abandonnée pour ce rituel dont on ne se lassait jamais, parce qu’il signifiait être ensemble. Dans de jolies tasses translucides, son or ondoyait à la lumière. Le sucre s’en gonflait et s’imprégnait de son arôme. On mangeait des madeleinettes ou de petites galettes. La vie était délicieusement suspendue dans cet instant de partage, de bavardages amusés, du bruit des petites cuillers d’argent qui dansaient autour du…

Voir l’article original 331 mots de plus

Publicités

16 réflexions sur “Ton thé t’a-t-il ôté ta toux?

  1. Philirlande dit :

    so british my dear… je ne suis pas très thé mais n’ai rien contre un bon grog …même hors toux 🙂 bonne journée

    • Edmée dit :

      Je continue d’aimer le thé, mais c’est aussi lié aux souvenirs et un certain sérieux, apparat, lié au thé. Le café, ça peut se prendre sur le coude. Pas le thé. Le grog, c’est un nectar, je suis d’accord avec toi!

  2. gazou dit :

    Chez nous aussi, c’est plutôt le café…
    Et quand on boit du thé, cela peut se prendre sur le coude, tout autant qu’une tasse de café

  3. Armelle B. dit :

    Je continue à aimer cette heure de partage autour d’une tasse de thé, plus fréquemment en automne et en hiver. Ce rituel plein de charme est un temps suspendu entre les activités journalières, un moment de véritables échanges. Avec les années, les personnes ne sont plus les mêmes, les visages de certains se sont effacés à jamais. Mais le rituel en lui-même est immuable;

    • Edmée dit :

      Voilà… ça me reconnecte peut-être avec elle mais je dois dire que m’offrir une tasse de thé est un instant de détente, de savourer. J’aime les bons thés, le thé un peu sophistiqué… C’est aussi agréable qu’un dessert!

  4. Adèle Girard dit :

    Le thé est tellement important, que j’ai traîné ma petite théière de terre cuite partout avec moi depuis cinquante ans.

  5. colo dit :

    Ta théière est si jolie!
    Pas de thé chez nous, à part à la menthe fraîche du jardin, mais je le savoure quand on m’en prépare un bon qui sent mmmmmmmmm!

  6. Tania dit :

    Pur plaisir pour moi, depuis si longtemps qu’il manque quelque chose à une après-midi sans thé.

  7. De beaux instants de partage. Des souvenirs, aujourd’hui.

    • Edmée dit :

      Oui… et il est bon de les mettre de côté pour un jour avoir ce sentiment d’in-fini, de non-fini, puisqu’on peut presque toucher des cinq sens ces instants passés…

  8. Philirlande dit :

    merci de ton passage, la folie des grandeurs n’a jamais été mon style, mais j’aurais bien aimé joué le rôle d’Yves Montand

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.