Ne regardez pas le renard qui passe, regardez seulement quand il est passé

Je ne comprends pas où réside le problème d’une femme qui allaite en public. Cela se fait discrètement, et si ça émoustille quelqu’un, c’est ce quelqu’un qui doit aller s’asseoir dans le coin sur un seau de glaçons, avec un bonnet d’âne, et ensuite écrire 100 fois quelque chose ne tourne pas rond chez moi. Et même : quelques choses !

En Suède – et ailleurs! -, les gens sont parfois nus sur les plages, mais ils ne se regardent pas. Ce n’est pas parce qu’ils sont nus qu’ils sont exposés, c’est le regard qui s’égare qui est incorrect et les 100 lignes restent d’application. Le seau de glaçons aussi, plus que jamais…

Est-ce que nous, les femmes, nous fixons d’un air égrillard l’homme qui se soulage contre un arbre ou dans les toilettes des hommes dont on s’approche en allant à celles des dames ? Est-ce qu’on a déclaré que le pipi le long de l’autoroute était un acte provocateur, alléchant, une tentation effroyable pour toute femme ? Qu’on avait besoin d’un calmant après toute cette stimulation déloyale de nos sens?

Je me souviens que petite d’ailleurs bien des toilettes de lieux publics exigeaient des pauvres femmes et petites filles de passer derrière un ou deux messieurs occupés à leur besogne libératoire. En plus du fumet inimitable. Et on était souvent deux, car c’était encore le temps rustique des portes qui n’avaient plus de clés. L’amie venait monter la garde, « surveiller la porte » et pas inspecter les pénis, qu’on se le dise.

À croire que tout ce qui est visible est exposé et offert aux délires sexuels de certains. Ce sont ces certains qu’il faut soigner, pas ceux qui font un geste naturel. Ah il est vrai que parce qu’Adam a cédé à Eve et croqué dans cette fichue pomme, nous sommes condamnés à « couvrir notre nudité ». Le péché de chair habite désormais tous coups d’oeil. Il est sorti de la Reinette du Canada ou de la Red Delicious et nous a tous infectés. Le paradis n’est plus notre jardin et nous sommes lancés dans le monde sous le regard des censeurs, pervers, cinglés, dictateurs, moralisateurs, bondieuseurs en tous genres. Mais le bon sens, il est passé où ? Une femme qui allaite n’a rien d’une pool-dancer, si ? Sur son mamelon il n’y a que la bouche d’un nourrisson qui croit encore que le monde est calme et bonté, et pas une étoile de strass… Et les paupières baissées sur l’enfant ne se relèvent pas en papillonnant avec des cils de 15 cm vers cette créature de rêve : l’homme, l’homme qui passe et se met à transpirer.

Qu’on l’asseye dans son seau de glaçons et qu’on lui donne deux baffes (à l’homme), il apprendra vite à rester calme…

Le puritanisme se sert des anomalies humaines pour nous dire que nous sommes inconscients de laisser nos enfants jouer les fesses nues sur la plage, que se soulager exceptionnellement contre un arbre est une exhibition scandaleuse, l’allaitement un appel de phares manifeste. Pour une poignée de malades qui de toute façon s’excitent à la vue d’un oursin dans l’eau, d’une plante carnivore, d’un feu clignotant, et perdent la raison au rayon lingerie… on devrait tous vivre dans la peur d’avoir encore allumé quelqu’un et se dire qu’on ne l’a pas volé si quelque chose nous arrive… Nous avons encore été chercher des ennuis, c’est bien clair !

Mais qu’on les refroidisse tous avec un bon jet d’eau au karcher, et qu’on nous laisse, nous, vivre en paix.

Publicités

36 réflexions sur “Ne regardez pas le renard qui passe, regardez seulement quand il est passé

  1. Armelle B. dit :

    Ah, que vous le dites bien, chère Edmée, il est bien difficile aujourd’hui de vivre…en paix ! Le sexe est partout et malheureusement pas dans ce qu’il a de plus naturel.

    • Edmée dit :

      C’est tellement agaçant de devoir vivre en marchant sur des oeufs pour ne pas « exciter » quelqu’un qui ne cherche que l’occasion, et donc la trouve… A très bientôt Armelle 🙂

  2. Philirlande dit :

    tu as 100 fois, mille fois raison, le puritanisme est bien souvent mal placé, je n’ai aucun souci avec la nudité extérieure mais je devrais quand même essayer un pool-bar 🙂 en spectateur pas en tant qu’acteur lol
    bonne fin de semaine
    biz de l’Irlandais

    • Edmée dit :

      Le puritanisme cherche à nous diriger en ce moment, aidé par les excès qu’on voudrait aussi éliminer, mais que fait-on de ceux et celles qui ne font pas d’excès et sont simplement… naturels?

  3. emma dit :

    Très drôle ! et ciel, que le seau à glaçons est bienvenue par ces temps de canicule ! le pouvoir aphrodisiaque des pissotières m’avait échappé jusqu’ici…

    • Edmée dit :

      Aphrodisiaque, je ne dirais pas 🙂 Mais c’était l’équivalent des fameux « sels » (apportez-moi mes sels, je m’évanouis!) et après ça on était comme droguées et le cerveau tout encombré 😀

  4. angedra dit :

    Tu as absolument raison, mais l’être humain n’est pas sans contradictions. Lorsque le seul fait de montrer sa chevelure est un appel au sexe pour certains hommes, comment ne pas penser ce que la vue d’un sein peut provoquer chez d’autres !!
    La plupart des femmes ont un linge qui est posé sur l’épaule et recouvre le sein lorsqu’elles allaitent leur bébé, ce qui à mon avis est un plus surtout pour bébé et non pour cacher son sein……
    Ce qui me choque le plus dans l’allaitement ce sont ces mères qui donnent le sein sur la plage avec un simple petit chapeau de toile sur la tête du bébé !! Hier, avec la chaleur actuelle, des parents se baignaient avec leur tout jeune bébé « nu » !!! Eux s’amusaient bien mais il n’est pas certain que le bébé qui était exposé au soleil, qui recevait quelques arrosages d’eau de mer du grand frère et buvait un peu d’eau (!!!) soit dans un environnement idéal.
    Quant aux femmes enceintes qui s’exposent en plein soleil sans même un tissu pour protéger leur bébé !!!!!!
    Je crois qu’il y a beaucoup à faire concernant tant les hommes et leur rapport à la femme mais également pour les mères.
    Allaiter son bébé, oui mais en pensant en priorité à l’enfant… dans un lieu sain, à l’abri du soleil, sans vacarme autour de lui…
    N’oublions pas qu’un bébé n’a pas besoin de l’air vicié des rues, ni des lieux fermés ou le public attend avec tous les apports que peut apporter un grand nombre de personnes qui toussent, éternuent, parlent, etc.
    Alors je suis pour le droit d’allaiter mais à condition que les mères elles-aussi respectent le droit au calme et à la santé de leurs bébés.

    • Edmée dit :

      Oui bien entendu, on fait appel au bon sens des mères aussi, tu as bien raison… L’intelligence n’est pas une denrée qui se paye et pourtant beaucoup « font sans » 😦 . Mais tous ces comportements décrits s’entendent faits avec discrétion et bon sens, on ne fait pas du nudisme là où personne n’en fait, on n’allaite pas en faisant un show, pareil pour le pipi libérateur qu’on ne fait pas en pleine vue quand même. Mais le regard peut aussi se déplacer… avec bon sens, par respect 🙂

  5. SPL dit :

    Une question qui soulève un problème non encore résolu :
    Un papa est avec sa petite fille de six ans dans un lieu public. Elle a envie de faire pipi. Il va aux toilettes des femmes ou à celles des hommes?
    Dans les toilettes des femmes, la présence du papa met mal à l’aise les femmes. Dans celles des hommes, la présence des hommes met mal à l’aise le papa. Où aller?
    (C’est du vécu…)

    • Edmée dit :

      Ah oui… je me souviens de notre gouvernante qui, je ne sais pourquoi, m’a emmenée un jour par erreur dans les toilettes des hommes. Il s’agissait d’une « rigole » dans le sol, et ils étaient tous alignés et « au travail ». Moi j’ai du m’insérer entre deux hommes pas trop contents (je ne l’étais pas non plus mais trop petite pour protester… et elle avait hâte qu’on en ait fini avec sa maladresse et qu’on retourne dans la salle du cinéma 🙂 )… Je n’ai jamais oublié …

  6. Dédé dit :

    Pour un petit nombre de détraqués, on vire à la pudibonderie. Il y a encore bien des efforts d’éducation à faire pour les jeunes générations. Quand j’entends des crétins dire que les filles qui sont importunées dans la rue le sont parce qu’elles portent des mini-jupes ou je ne sais quoi, j’ai envie de leur verser… un gros saut de glaçons sur la tête. Bises alpines caniculaires.

    • Edmée dit :

      Oui, ce n’est jamais la faute de leurs hormones déglingués, on les a pro-vo-qués. On ne cherchait que ça. Na. Oh quelle sottise et quelle facilité… Bises caniculaires,profite bien des alpages 😀

  7. Tout est dans l’excès, je crois. Aussi bien dans le chef des femmes que celui des hommes. Mais c’est la vie …

    • Edmée dit :

      Quand d’un côté on n’a pas exagéré, je suis très hostile aux réactions exagérées. La femme qui hurle au harcèlement pour un sifflement, ça va pas. Le type qui toruve qu’il peut exhiber son artillerie parce qu’en face de lui il y a une fllle en short, pareil…

  8. gazou dit :

    Un bon jet d’eau au karcher, c’est une excellente idée,
    je partage tout à fait ton point de vue et apprécie la façon dont tu l’exprimes

  9. Serge Guérit dit :

    Bonjour Edmée,
    J’espère que bien des hommes liront ton texte et que les nouveaux élus d’octobre mettront des seaux de glaçons à disposition dans les lieux publics (et des sécateurs si nécessaire)

  10. Il en faudrait des seaux de glaçons !

  11. Adèle Girard dit :

    Peu de femmes ne cherchent pas a être attirantes, c’est dans nos gènes comme peu d’hommes restent insensibles aux attraits des femmes, c’est dans leurs gènes. Maintenant si certaines femmes peuvent être provocantes dans leurs tenues vestimentaires, soit sciemment pour choquer ou par bravache, soit inconsciemment , simplement pour être belles ou à la mode cela ne justifie pas le manque de courtoisie de certains hommes et des attitudes grossières voir, injurieuses ou violentes, qui sont probablement liés à la frustration et le manque d’éducation et aussi une incompréhension de notre mode de vie . Mais ce comportement ne doit soumettre sous aucuns prétextes les femmes a cacher leurs attraits. Autrement comment les hommes et les femmes pourraient-ils se plaire? Et puis, c’est bien agréable de recevoir les hommages à notre féminité lorsqu’ils sont bien formulés et sans excès!

    • Edmée dit :

      Ah moi je t’avoue que lorsque j’arrivais en Italie et qu’on me bombardait de « ciao Bella » je me sentais devenir plus belle à chaque pas. Une vraie thérapie. Et ça ne signifiait rien d’autre que ça : ciao Bella! Une merveille.

  12. Serge Guérit dit :

    Sans fard une femme peut être belle, jolie et attirante tout comme un homme je l’espère alors restons des êtres humains qui peuvent montrer du respect et non des pervers.

    • Edmée dit :

      C’est absurde de voir de la sexualité dans tout. Pas d’amalgame disait-on. Ouais… on a vu ça! Je commence à me dire que les amazones qui se coupaient un sein pour mieux tirer à l’arc… c’était peut-être en fait pour ne se sentir qu’à moitié coupables des émois qu’elles provoquaient!

  13. epalobe dit :

    bah Tara et moi , sur un sentier de ville , avons presque reçu au visage un morceau d’andouillette fraîche qui n’était pas à nous , sorti sans précaution je suppose ,beurk par ces chaleurs ,pas bien messieurs , regardez avant

    • Edmée dit :

      Là… cette andouille n’avait pas de façons, et si ce n’était pas un appel de phares très sexuel, c’était un mépris total de qui allait tomber sur son étal 😦

  14. charef dit :

    Les règles de bienséances nous invitent à détourner le regard pour mieux maîtriser nos pulsions et éviter le pot de glaçons gracieusement offerts par Edmée. Amitiés.

  15. colo dit :

    Ces pudibonds sont, paraît-il, ceux qui achètent le plus de revues pornos 🙂 Des hypocrites, voilà ce qu’ils sont.
    La vue d’un sein gonflé de lait et d’un bébé vorace est une si belle image de vie..qui pourrait s’y tromper?
    Bon week-end à l’ombre chère Edmée.

    • Edmée dit :

      Ne peut s’y tromper que qui a les yeux sales, et les yeux sont le miroir de l’âme, pas vrai?

      Bon week-end à toi aussi… le plus rafraichissant possible!

  16. Adrienne dit :

    Mes quatre belles-soeurs ont donné le sein mais le faisaient le plus discrètement possible, parce qu’elles le voulaient ainsi, moment intime.
    Ce n’est pas parce que c’est « naturel » qu’il faut le faire sous les yeux de tous 😉

    • Edmée dit :

      Ah mais je ne dis pas (et ne pense pas…) que j’apprécie qu’on ne prenne pas de précautions. Mais mon dieu (comme on dit 🙂 ) si ça doit arriver dans un lieu public, ça se fait discrètement et personne ne doit s’en offusquer… c’est un « besoin naturel »…

  17. celestine dit :

    C’est vrai qu’il y en a un wagon, des obsédés de la quéquette…
    A ce titre, je pense que tu aimeras ce texte satirique de Pierrette Fleutiaux, dans le même esprit joyeux et irrévérencieux que le tien.
    https://www.lemonde.fr/idees/article/2009/07/04/la-dignite-de-l-homme-exige-qu-il-porte-la-burqa-par-pierrette-fleutiaux_1215257_3232.html
    Baci sorellita

  18. Tania dit :

    Chaud, chaud… Le texte de Pierrette Fleutiaux m’a bien amusée aussi, merci Célestine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.