Silence, les administrateurs anonymes !

Et voilà… Le terrible brasier de Notre Dame est, lui aussi, l’occasion pour les gestionnaires anonymes et non-qualifiés d’expliquer à leur lectorat de mécontents tout ce qu’il faudrait et ne faudrait pas faire. Les aides arrivent sous forme de bois, d’expertise, de travail, d’élans du cœur, le monde s’émeut et vibre, sauf nos enragés perpétuels qui hurlent à la trahison en rameutant derrière eux les bien-pensants des autres causes. On aurait dû, on aurait pu, on devrait.. c’est UNE HONTE, une exposition écœurante d’EGOISME. Ils en transpirent, tiens, là, derrière leur écran avec leur tasse de café ou leur ballon de rouge, si ça continue ils vont avoir des aigreurs d’estomac. Ce monde les dégoûte, et en avant qu’ils en dégoûtent tout le monde, leur expliquant que pour nous, les victimes de la mondialisation, de l’exclusion, du capitalisme, de l’eugénisme, du racisme, du sexisme (et leurs cohortes), on n’aurait pas levé le petit doigt ni récolté trois centimes… Qu’on peut crever, tiens… autant le dire franchement !

 

On peut toujours faire autre chose que ce qu’on a choisi de faire. Chaque option fait des heureux et des exclus. Chaque décision est discutable. L’argent qui vient ici ne va pas ailleurs. Mais n’est-il pas bon aussi de contempler l’enthousiasme, le rassemblement ? De voir ce qui est fait, qu’on agit, qu’on se mobilise. Que des malheurs, des mendiants, des sdf, des crimes, des riches sans cœur et des enfants joyeux, Notre Dame en a vus par milliers sur son parvis au cours des siècles, et elle est toujours là. Nous passons, les « choses » passent moins vite et sont un lien.

Les réseaux sociaux sont véritablement une porte ouverte sur le monde si on s’en tient à quelques petites règles de prudence : se méfier de qui on accepte comme « ami », ne pas user ses phalanges à donner son avis aux hyènes qui ne sont là que pour le mettre en pièce (et après tout, on s’en fiche, non, de ce que pensent de nous des gens que nous ne connaissons pas… ), ne pas agiter et ne pas s’agiter. Sans quoi c’est The Hell Gate, ni plus ni moins. Car si on peut ne pas être de notre avis, et nous offrir ainsi une occasion de nuancer, de corriger le nôtre ou celui d’autrui, la plupart de ces justiciers bavant de l’acide ne sont pas dans l’échange mais l’imposition, on ne discute pas la moindre virgule de ce qu’ils ont écrit, un « oui mais » avec un petit doigt levé et hop, on vous le coupe, le doigt !

Les névroses sortent à découvert. Les monstres ont la parole et la donnent à leurs suiveurs terrifiés, qui n’osent même plus montrer qu’ils ne sont pas si certains que ça…. Les têtes tombent vite ! Les invectives presque bibliques s’abattent sur les traîtres…

Et pourtant, quoi qu’il y ait derrière les offres de bois, de main-d’œuvre, de savoir-faire, d’argent… pour rendre sa splendeur à Notre Dame, eh bien tout simplement je me dis que la vieille dame mérite qu’on la câline et répare, elle qui a certainement réparé bien des chagrins. Quand l’Arno est sorti de son lit à Florence, je me souviens que mon école avait signalé une demande d’étudiants qui auraient passé leurs vacances à nettoyer les murs et sauver ce qui pouvait l’être. À l’époque, les réseaux sociaux n’existaient pas.

Et personne ne s’est vu reprocher de ne pas avoir utilisé son temps et énergie à faire autre chose « de tellement plus utile »….

Publicités

44 réflexions sur “Silence, les administrateurs anonymes !

  1. SPL dit :

    Merci pour ce texte, c’est dit! Nous avons eu le même sentiment, Damien et moi, à l’écoute de tous ces grincheux, teigneux, méchants, jaloux et rabat-joie de tous poils… Sidération et infinie tristesse devant le brasier… et baume au coeur en voyant ce magnifique élan venu de partout pour remettre sur pied Notre-Dame. L’espérance est là, au diable les hargneux! 🙂

  2. charef dit :

    Un texte remarquable sous forme de pamphlet. Je te rejoins. J’encouge tout ce qui mobilise et oeuvre dans un élan spontané sans arrière pensée et sans calcul à la sauvegarde de l’unité autour des symboles universels. Quand Notre dame a été construite il y 850 ans le niveau de vie des parisiens n’était pas celui d’aujourd’hui. Ils l’ont construit à nous de la réparer sans tenir compte de ce qu’on peut dire pour nous détourner.

  3. Oui, gardons l’espérance. Ce bel élan autour de la cathédrale que nous aimons tous tellement m’a réchauffé le coeur. C’était le vieux pays au pied de la vieille dame qui vibrait d’un même élan. En la reconstruisant, nous nous reconstruirons.

  4. La Baladine dit :

    Je suis bien d’accord. Cette façon de prétendre hiérarchiser les émotions est insupportable, et désastreuse, en ce qu’elle ne fait qu’accentuer les divisions. Comme si exprimer sincèrement son chagrin d’une part ôtait de la sincérité d’autre part. Comme si s’émouvoir pour de vieilles pierre faisait de vous un cœur de pierre, indifférent aux misères du monde. Bref, foin des moralisateurs à tout crin, je n’ai pas le chagrin sélectif.
    🙂

    • Edmée dit :

      Voilà… On a toujours de mauvaises raisons d’avoir mal, on est villipendés et lapidés sur le champs par ceux qui, eux, ont le flambeau de la voie royale et pure…

  5. Colo dit :

    Je suis d’accord avec toi, les grincheux sont omniprésents mais, comme disait le chanteur François Béranger, « vous n’aurez pas ma fleur, celle qui me pousse à l’intérieur ». Et tienne est positive, toujours, merci.
    La vignette est parfaite!!!

  6. Pierre dit :

    Merci Edmée, pour ce texte qui remet les pendules à l’heure 🙂

    Je préfère comme toi m’enthousiasmer pour ce qui relie que mettre en avant ce qui divise et accuse (l’autre, toujours la faute d’un autre…) et relève, au final, bien davantage d’une pensée autocentrée qu’ouverte la différence des points de vue.

    • Edmée dit :

      C’est bien ça, on ne cherche pas à élargir son point de vue mais à rétrécir celui de l’autre… C’est le propre des gens sans vraies idées ou rélfexion!

  7. L’incendie de Notre Dame est une catastrophe, mais l’émotion, la peine collective ressentie à cette occasion, a été très forte, et tellement réconfortante ! La décision a été prise de reconstruire, et c’est l’essentiel. Du coup, peu importe les commentaires de ces « justiciers bavant de acide » comme tu le dis si bien, et qui, de toute manière, trouveront toujours à redire !

    • Edmée dit :

      Ils ont le sentiment d’exister car ils sont en permanence dans le négativisme. Ils feraient tout tellement mieux. Assis devant leur écran 🙂

  8. Coumarine dit :

    cette cathédrale dont le toit part en fumée, est en tout cas une belle leçon d’impermanence! On la croyait immortelle eh bien non!
    J’y suis entrée pour la première fois en automne dernier et j’ai été impressionnée. Non pas par les richesses multiples qui la parsèment mais par cet espèce de magnétisme (je trouve pas le mot juste, d’énergie du lieu. Les bâtisseurs de cathédrale ne choisissaient pas le lieu par hasard: je l’ai senti de manière vivante et dans tout mon corps
    Merci donc pour ce billet qui remet certaines pendules à l’heure

    • Edmée dit :

      Oui tu as raison, c’est le magnétisme que l’on sent dans ces lieux, et c’est très net, très touchant, et ça aussi… ça remet les pendules à l’heure 🙂

  9. Ce n’est pas la décision de restaurer Notre-Dame qui a choqué certaines personnes, mais les millions offerts immédiatement par les grosses fortunes françaises…alors qu’on ne les voit pas réagir lors du Sidaction ou du Téléthon, ou pour financer l’équipement d’un hôpital, p.ex. Peut-être le font-ils dans la discrétion, mais on ne les entend pas alors qu’ici, ils ont rendu tout de suite leur décision publique. Je peux comprendre que certaines personnes défavorisées ou ayant des difficultés aient la rage… Je ne suis pas de leur avis, mais je comprends leur réaction (et ce ne sont pas nécessairement eux qui critiquent sur les réseaux sociaux). Donc, même si je suis d’accord avec le fond de ton texte, je serais un peu plus nuancé que toi. Et signalons aussi que les travaux de restauration vont faire vivre de nombreux corps de métier, car le patrimoine, ce n’est pas que culturel, c’est aussi un secteur économique.

    Bon Week-end de Pâques Edmée.

    • Edmée dit :

      Bon week end de Pâques aussi, cher Petit Belge. Quelle que soit la cause que l’on choisit, on est accusé d’ignorer les autres. Un débat stérile. Ces grosses sommes sont débloquées pour quelque chose qui appartient au monde, pas seulement à un quartier ou un pays.. C’est très différent!

      🙂

  10. Carine-laure Desguin dit :

    Le billet de la sagesse, comme toujours. Pour ma part, dans ce genre de déchaînements, je me dis, Laissons-les à l’écart.

  11. alainx dit :

    Quoi que l’on fasse, dans quelque domaine que ce soit, les pisse-vinaigre des réseaux sociaux ont sorti leur engin et arrosent à tout va.
    Enfin c’est ce que je comprends dans ton texte, puisque je ne les fréquente pas.
    Mais ne désespérons pas : ils finiront bien par avoir un cancer de la vessie !

  12. anne7500 dit :

    Bien dit ! Qu’on fasse n’importe qoi, de toute façon, il y aura toujours des grincheux…Et toutes ces polémiques autour de Notre-Dame manquent singulièrement de culture et de sensibilité…

    • Edmée dit :

      C’est mon avis. Et c’est aussi une manière de dire à tous ceux qui se réjouissent des efforts faits qu’ils sont tout à fait « à côté de la plaque » et méprisables. Que ces bien-pensants assis chez eux sont donc lassants!

  13. Florence dit :

    Chère Edmée,
    N’ayant pas la télé et n’allant pas sur les RS, je suis hors sujet ! Quelqu’un m’a dit que Notre Dame était en feu, et je suis allée me renseigner au Figaro en ligne.
    La cathédrale de Nantes avait subit la même chose, mais ils n’ont pas pu restaurer à l’identique.
    Pour le reste, chacun fait comme bon lui semble, ça ne me concerne pas.
    Gros bisous ensoleillés.
    le temps est estival, les gosses se baignaient ! On retrouve le temps d’autrefois où l’on se baignait à Pâques ! Génial !
    Kenavo Edmée !
    Florence

  14. Xoulec dit :

    Quand j’ai appris cette nouvelle, comme beaucoup de monde et en même temps, je fus attristé. La disparition ou la destruction d’un bâtiment/édifice prestigieux est toujours dramatique. Par chance, il n’y a eu aucune victime. Comme toutes les fois où il arrive un « évènement » dramatique, je me « coupe » de toutes informations télévisées, que j’ai l’habitude d’appeler de la propagande. Ces sujets-là, sont une aubaine pour les chaînes d’informations qui n’ont rien à se mettre sous la dent. Du coup, ils en font des tonnes. Comme je l’ai écrit dans un billet, je ne parlerai jamais de religion, d’argent de politique. Et là, les trois sont réunis ! Bien sûr qu’il faut reconstruire, il en serait de même de notre propre maison d’habitation. J’ai souvenir d’un incendie qui ravagea le Parlement de Bretagne, il y a des années, une partie de son histoire est partie en fumée. Mais même la fumée fait partie de l’histoire et il en est/sera de même pour cette cathédrale.

    • Edmée dit :

      On ne peut empêcher les choses de disparaître, à commencer par nous qui ne faisons que passer en coup de vent (et zou! la cendre vole 🙂 )

  15. Adrienne dit :

    j’ose espérer qu’on ne coupera pas 12.000 ou 13.000 vénérables chênes pour refaire la charpente à l’identique…
    et j’ose espérer que le sort des humains, des enfants, touche aussi parfois (?) les grosses fortunes (qui n’ont pas été présentes à l’appel il y a un an ou deux quand on cherchait des mécènes pour les indispensables travaux de réfection de cette même Notre-Dame)

    • Edmée dit :

      Bien sûr qu’on l’espère, mais ce qui est horripilant c’est ce choeur d’indignation parce que l’argent n’est pas allé dans « leur campagne » – le climat, la faim, les sdf etc… Je vois sur un site français, quand la ville annonce qu’on installe un camp pour les gens du voyage… « et nos vieux? ». On fait une fête au profit des sdf… »et les migrants? »… On refait les routes… « et rien pour la culture bio? » 🙂

  16. Célestine dit :

    Je ne sais pas, sorellita, si tu me places au rang de ces « hyènes, de ces monstres bavant de l’acide », moi qui ai eu l’audace de m’interroger quelque peu sur l’événement et d’exprimer certains de mes doutes sur le matraquage médiatique auquel il a donné lieu… 😉
    J’ai été bousculée dans ma sensibilité par les réactions de certains de mes lecteurs, mais je n’ai rien censuré, et je n’impose rien à personne. C’est leur droit. Chacun a le droit de réagir, et de penser différemment de son voisin, enfin c’est l’idée que je me fais de la liberté d’expression, qui m’est chère, et j’ai essayé de répondre dans le respect de chacun.
    Face de bouc ? je n’y vais plus, alors je ne sais ce qui s’y est dit pour que tu réagisses aussi fort, mais je me doute que ce n’est pas dans la dentelle que certains s’expriment sur ce réseau-là…
    Malgré tout, ton titre m’a interpellée : imposer le silence, c’est un peu radical, non ?
    Baci bella ragazza
    Joyeuses Pâques
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    • Edmée dit :

      Je ne pensais pas à toi ni à ceux qui s’interrogent, ça n’a rien à voir.

      Et comme tu dis, on peut penser autrement, avoir une autre idée.

      Mais je dis silence parce que c’est un concert de corneilles, agressif, et qui en fait dit ceci « pourquoi ne donne-t-on pas cet argent dans la caisse que je soutiens? ». Alors tu imagines le tintamarre, et combien en plus il est inutile, car quand on crie les autres s’éloignent ou se bouchent les oreilles, alors qu’on peut juste se montrer déçu ou surpris éventuellement mais « en rage », ça va servir à quoi? Il y a un tas de gens qui sont contents, on ne peut pas les laisser l’être? Et le travail que ces travaux vont procurer, ce n’est rien, ce n’est pas un bienfait collatéral?

      Baci e buona pasqua…

  17. gazou dit :

    Savoir voir le négatif comme le positif, être lucide…mais quand même s’attarder davantage sur tout ce qui est positif, cela nous permet de ne pas perdre courage et d’avancer et d’apporter notre petite graine pour que le monde aille un peu mieux…Merci pour ce billet qui aide ma réflexion

    • Edmée dit :

      Le fait est que quelque chose de positif est fait, et si d’autres choix auraient été à envisager, celui-ci aussi. Donc, soyons contents, rassemblons-nous dans un élan constructif au lieu de pondre des « oui mais ». 🙂

  18. Anne Darcheville dit :

    c’est tellement triste et dépassé d’opposer un « bien » à un autre ; commel ceux qui opposent bien-être humain et animal , tout est imbriqué

    • Edmée dit :

      Voilà. C’est simplement dit. Il n’y a pas un « bien » qui le soit pour tous… alors pourquoi ne pas se réjouir qu’un bien soit fait 🙂

  19. giugibbgil dit :

    Y a du gaga dans le pastaga… 🙂

  20. Visiteuse dit :

    WO WO , c’est quoi le problème ? Des pauvres il y en aura toujours et de plus en plus, pas comme Notre-Dame de Paris* !

    Il faut bien reconnaître qu’en Gauloisie râleuse, impécuniaire et jalouse, il existe un seul consensus : Dénoncer les salauds de riches.
    Forcément, les riches sont suspects car ils ont le tort d’avoir de l’argent, trop d’argent, sale forcément, car il a été gagné à la sueur des fronts populaires ! Salauds de riches avec leur optimisation fiscale !

    Bon an mal an, 7 milliards de dons pour des associations ou fondations proviennent d’entreprises et de particuliers. 7 Milliards pour les bonnes œuvres afin de pallier les carences de l’Etat qui se targue d’être un Etat Providence.

    L’état, ce trou noir qui aspire plus de la moitié de la richesse produite chaque année en France, soit un pognon de dingue qui ne suffit même pas à assurer son train de vie royal payé à crédit, se sert des patrons fortunés comme d’un épouvantail, des fois où il viendrait des idées à la piétaille de lui demander des comptes.

    On a cru un moment qu’une lame de fond des gilets jaunes feraient vaciller un Système corrompu, mais non, les gauchos ont tout récupéré pour pratiquer ce qu’ils savent faire le mieux : pratiquer la philanthropie avec l’argent des autres et doctriner sur la lutte des classes pour cacher leur lutte des places.
    Ben oui ! La générosité bien ordonnée c’est comme la solidarité : elle commence par soi même.
    On agit en faveur de quelqu’un qui préservera mes intérêts tout en sauvegardant les siens.
    Autrement dit, cela s’appelle un échange de bons procédés entre amis.

    Ainsi avec tous ces blablas prétendant appauvrir le riche pour soi-disant enrichir le pauvre, « On » continue l’abêtissement afin que nous croyions que le peu de ce que l’on ne nous prend pas, « On » nous le donne.
    Halleluja !

    *Pour Notre dame de Paris, j’ai ouïe dire qu’elle a été bâtie à l’emplacement d’un ancien temple romain Jupitérien. Vrai ou faux, c’est savoureux.

    • Edmée dit :

      Visiteuse, cet écho de ma pensée fait plaisir à lire. Il ne faut pas tout mélanger et moi aussi je suis assommée de lire tout ce qu’on dit des riches, on oublie surtout … ceux qui s’enrichissent malhonnêtement sur le dos des misères à exploiter. Et en somme… ici ce n’est pas de l’argent qui part dans un paradis fiscal, il va rester en France, alors on pourrait se réjouir avec ceux qui se réjouissent au lieu de vouloir leur donner mauvaise conscience… une fois de plus…

  21. Philippe D dit :

    Il faut reconstruire, ça, c’est sûr, et c’est très bien si les gens donnent de l’argent, mais ces mêmes personnes donneraient un seul euro pour aider quelqu’un dans la misère? C’est un peu ça qui me dérange…

    • Edmée dit :

      Nous ne savons pas s’ils ne le font pas. Et puis Philippe, celui qui donne par exemple à la recherche sur le cancer, ne donne peut-être jamais rien pour les aveugles. Pareil pour qui soutient la Croix Rouge et pas l’Unicef… On fait ses choix, on a ses émotions. L’important étant de ne pas avoir un coeur sourd. C’est injuste de décider de dire que certaines personnes ne font rien. On ne le sait pas.

  22. Philirlande dit :

    Quoi qu’on fasse dans la vie, ma chère Edmée, il y aura toujours quelqu’un pour avoir quelque chose à y redire… C’est vrai que l’on ne voit qu’une partie de l’aide, celles des grosses fortunes, parce qu’on arrête pas d’en parler, mais au moins le font elles
    Mais comme à chaque fois, on hurle au loup….
    Je pars du principe que tout aide est bonne à prendre, et elle vient souvent de côté inattendu…

Répondre à antoine delmonti Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.