Après tout, c’est du cinéma

Confinement oblige (ou pas…) « le petit écran » m’a attirée plus souvent. Attirée, façon de parler, mais bon, il y a bien des choses à faire qui ne monopolisent pas l’entièreté de mon cerveau, comme nettoyer l’argenterie, laver les bibelots, raccommoder, repasser, cirer certaines choses (au choix, ou tout, ou d’autres choses encore…) et si alors je m’adonne à ces joies ménagères devant le petit écran, j’ai la joie de penser que… je fais deux choses à la fois. Une activité débordante, en somme…

Donc, une fois de plus j’ai pu aussi analyser le mauvais travail des scénaristes, regrettant les invraisemblances d’autrefois qui étaient malgré tout moins flagrantes.

Aujourd’hui, mise au parfum par les téléfilms américains ou séries (je suis fidèle aux Feux de l’amour puisque je mange face à Victor tous les jours, juste pour ne pas manger en face du mur. Victor est malgré tout un niveau au-dessus, et tous ces mauvais ignobles réunis dans une seule série, ça donne l’impression que la vraie vie est comme la Mélodie du bonheur…), j’ai réalisé que :

  • Le serial killer n’a jamais le moindre mal à entrer dans une maison car il y a l’imbécile de service qui a laissé une fenêtre ouverte ;
  • L’audacieuse enquêtrice rusée ne manque pas de faire tomber quelque chose en se dissimulant aux yeux des mauvais, ce qui donne l’occasion d’une poursuite haletante ;
  • D’ailleurs, toutes les actrices américaines de série B semblant avoir arrêté leur croissance à 1,25 m, et donc porter des échasses, la dite audacieuse enquêtrice – ou la proie terrifiée du serial killer – trouve pourtant le moyen de courir plus vite que le grand dadais armé qui la poursuit, surtout dans les escaliers et les sous-bois ;
  • Personne n’est ce qu’on croit qu’il est. Surtout l’homme ou la femme séduisante. Et son ou sa partenaire crédule a des œillères de cheval de trait ;
  • Méfiez-vous des baby-sitters ou des jeunes hommes à tout faire, on ne vous le dira jamais assez : ils installent des caméras et veulent voler votre parfaite petite famille ;
  • Dans ces maisons somptueuses avec piscine, 600 € de fleurs fraiches quotidiennes au salon, et où il faut des lunettes noires pour se protéger des étincelles de propreté, pas de personnel, juste la souriante maîtresse des lieux qui cuisine uniquement des spaghetti bolognaise après avoir haché menu un peu de céleri. Son mari s’évanouit de plaisir en goûtant la sauce (en boite) ;
  • Les gens les plus simples sont des génies informaticiens, et peuvent hacker sans problème le site de la nasa s’il le faut… Il faut quand même préciser qu’en général ils ont des lunettes et un peu d’acné, mais ils sont très utiles et héroïques dans l’histoire ;
  • Dans les petites villes les plus reculées on trouve un célibataire moulé au fitness qui n’attend que l’arrivée de l’héroïne arrivant de New York et qu’il séduira à coups de couchers de soleil et de yodeling dans la paille… Oy la la you houuuuuuu !
  • Les femmes ont plus d’extensions que de vrais cheveux, et les hommes ont les sourcils épilés ainsi que le torse, souvent… Les poils font désordre, c’est ainsi que je le comprends…

Bref… On continue de s’instruire, non ?

Bon confinement, tant que nous ne confinons pas à la folie tout ira bien…

33 réflexions sur “Après tout, c’est du cinéma

  1. charef dit :

    Parfois je me laisse berner volontairement par les series et les scénarios qui laissent derrière chaque énigme des petites pierres blanches comme le petit poucet que je suis à la trace.
    Pour ce qui me concerne je suis souvent branché sur la chaîne Voyage. Je découvre de belles ccontrées avec leurs coutumes. Prend soin de toi Edmée.

    • Edmée dit :

      C’est certainement mieux instructif que ce que je regarde, mais pour te dire la vérité, si je veux vraiment « regarder », ce n’est pas en faisant mes joies de fée du logis, et donc ces divertissement sans prodondeur viennent à point pour me tenir compagnie 🙂 Toi aussi prends soin de toi, Charef!

      • charef dit :

        Je n’en doute pas Edmée. On m’a mis dans une lampe comme le Génie d’Aladin pour ne pas encombrer la fée occupée aux joies du logis. Je rêve de ces grands voyages.

  2. Dédé dit :

    Coucou. J’essaie de ne pas trop regarder la télévision. Je regarde les nouvelles le soir pour savoir jusqu’à quand je dois éternuer dans mon coude. Parfois, un super téléfilm américain niais. J’ai eu le malheur il y a deux semaines d’allumer la télévision l’après-midi et je suis tombée sur un téléfilm… de Noël. Maintenant ce sont plutôt des histoires d’amour qui finissent toujours bien. Heureusement que Top Models met un peu de piquant dans ces relations humaines si lisses en règle générale. Là, c’est le sommet du rire: tout le monde couche avec tout le monde et on ne sait plus qui est avec qui. Mais finalement, c’est très simple, tout le monde est avec tout le monde et bien tout cela sans poils. 🙂 Bises alpines… de loin.

    • Edmée dit :

      Mince alors, Top Models manque à mes connaissances 😀 Dans les feux de l’amour aussi, tout le monde couche avec tout le monde et tous les enfants sont illégitimes. Et pas de poils 😀

  3. Dédé dit :

    Ben oui… je fais finalement du télé…travail. :-))

  4. angedra dit :

    Mêmes constats que toi. Aucune difficulté à suivre le déroulement de ce genre de séries tout en s occupant à d autres tâches.
    En ce moment je suis les infos le matin en prenant mon petit déjeuner tant que le temps ne me permets pas de le faire sur la terrasse en espérant une bonne nouvelle au milieu des événements actuels.
    Puis j essaie de ne regarder qu en fin d après midi principalement Arte et bien entendu le soir avec un ancien film que le confinement nous permet de revoir. Beaucoup d émissions étant arrêtées ce qui ne me perturbe absolument pas bien au contraire.
    Tu sembles être en plein grand ménage de printemps ! Pas encore mon cas …
    Prends soin de toi.

    • Edmée dit :

      Arte est aussi ma chaîne préférée et le soir je mange en face du TG, comme le matin (comme toi), mais ensuite, voilà, je pêche par fainéantise intellectuelle quand je fais quelque chose d’un peu répétitif…

      Toi ausi prends bien soin de toi, prudence!

  5. Xoulec dit :

    Cela me fait penser à un film avec Coluche : les WC étaient fermés de l’intérieur.
    L’or d’une course poursuite en automobile, qui va débuter, l’inspecteur Charbonnier, alias Coluche, au volant de sa voiture, peste en ces termes, approximatifs :
    « M…. C’est pas vrai, dans les films, les voitures sont toujours garées du bon côté « .
    Du coup, il est obligé de faire un demi-tour, qui, avec une traction Citroën, n’était pas facile. Rapport à son très grand rayon de braquage.
    Ces séries doivent être faites exprès pour effectuer les tâches ingrates. Cela me parait la seule explication plausible. Ou alors, pour se laisser choir dans une sieste bienfaitrice.
    Je préfère écouter la radio, ou de la musique.

    • Xoulec dit :

      Oups ! Lors d’une c…

    • Edmée dit :

      Figure-toi que je n’ai jamais écouté ni radio ni musique, sauf rarement. Je ne sais pas pourquoi. J’étais, déjà jeune, celle qui ne connaissait pas le nom des chanteurs, des groupes, reconnaissait le lalala du refrain sans avoir aucune idée d’où ça venait. Musique classique, oui, bizarrement je savais un peu (un peu, hein…) parce que mes parents en écoutaient beaucoup quand j’étais petite, et puis la musique sud-américaine… Mais je vis dans le silence, toujours, sauf les bavardages ineptes ce ces films qui sonten fond quand je fais autre chose…

  6. Colo dit :

    Oh oui, c’est tout ça! hihihi.
    Ma mère, décédée il y a longtemps, regardait toujours, en faisant une petite sieste, Les feux de l’Amour. Alors chaque été, quand je passais 15 jours chez elle, elle me faisait un court briefing, et d’une année à l’autre je suivais parfaitement l’histoire!!!
    Bonne continuation chère Edmée.

    • Edmée dit :

      Je t’avoue que souvent je « perd » (et ne cherche pas à retrouver) pas mal d’épisodes, et en fait, il se passe très très peu de choses, même si on croit sans cesse que tout va exploser d’un moment à l’autre. Et je ne comprends rien, autant le dire… Mais je pense que c’est un bon signe 😀

  7. SBP dit :

    Les séries françaises se surpassent aussi dans leur genre : la gendarmette à l’uniforme taillé chez Yves Saint-Laurent; qui se réveille le matin dans un pyjama en satin impeccablement repassé (elle dort avec son soutien-gorge); qui va interroger des suspects dans une salle d’interrogatoire décorée par Philippe Starck.
    Il y a aussi les réveillons de Noël dans une végétation de printemps; la faculté de trouver une place pour se garer juste devant l’entrée de l’immeuble parisien (sans créneau à faire et sans digicode); entrer dans son appartement où toutes les pièces sont déjà allumées; dîner d’une demi-cuillerée de potage goûté du bout des lèvres dans un fond d’assiette creuse, etc.
    C’est très énervant.

    • Edmée dit :

      J’espère quand même que ces gens n’ont pas suivi de cours de scenariste ou de script! C’est déplorable en effet. Et oui, hommes et femmes font l’amour et puis dorment en sous-vêtements (le wonder-bra est très à la mode), ne sont jamais décoiffés (ou alors ça fait « coiffure au doigt » de chez Carita) et j’ai remarqué que les faux cils tiennent bien pendant la nuit, les noyades, tentatives d’assassinat, averses et tout et tout…

  8. Pas très accro des séries, si ce n’est quelques exceptions comme Dowton Abbey », je ne regarde pratiquement plus la télé si ce n’est une fois par jour pour les informations – hélas déformées – ou pour un concert ou une émission d’histoire. C’est dire à quel point je me suis éloignée du petit écran. Cela remplacé par davantage de sommeil ( 4 promenades par jour avec Lola ) et la lecture. Quant au repassage, c’est souvent, devant une émission sur les animaux que donne Arte.

    • Edmée dit :

      J’avoue que ce serait mieux, mais je suis alors partagée entre ne pas brûler ni faire de faux plis ou suivre le saut du lion sur la gazelle (attrapera – attrapera pas?) et donc ces films peu captivants supportent très bien que je loupe cinq minutes par ci par là puisqu’il ne se passe rien que je ne sache déjà 😀

  9. emma dit :

    fine exégète du soap opera ! tu ne te fais pas du mal en regardant fidèlement ce genre de chaises tournantes sentimentales pour héros permanentés ? en effet c’est scandaleux de voir un tel gâchis de fleurs et aussi, mais cela existe dans tous les films américains, le fait que les lampes soient toujours allumées dans les appartements où on n’est pas. J’espère pour notre plaisir que tu ne vas pas quitter le cher Victor , est il toujours aussi séduisant , ce commandant du Titanic malgré ses 170 ans ?

    • Edmée dit :

      Victor le vampire reste en forme ma foi, il est vrai que comme il a épousé et quitté toutes les femmes du feuilleton, parfois plusieurs fois, que ce soit des danseuses nues, ses belles-files, les filles de ses ex… il doit forcément tenir la forme 😀

  10. La Baladine dit :

    😀 Je ne connais ce feuilleton que de nom, j’ai l’impression qu’elle existe depuis des lustres…

    Je ne regarde pas le petit écran quotidiennement, je suis donc bien incapable de suivre ce genre de feuilleton. Encore moins en journée.
    Mais le soir, une bonne série bien choisie, là je ne dis pas non 😉

    • Edmée dit :

      J’ai remarqué aussi qu’il y a de très bonnes séries, j’ai été étonnée! Je les regarde en replay sur mon ordi. Les feux de l’amour, c’est une ânerie incroyable, dont en fin de compte je me fiche tout à fait, mais comme je l’ai dit, ça m’évite de manger en face de rien ou personne. Le soir c’est mieux : je mange devant le TG 🙂

      • La Baladine dit :

        Alors d’une je comprends très bien, la télé est un excellent moyen de lutter contre une solitude subie.
        Ensuite, je me permets de te dire mes coups de cœur en série « Six Feet Under », « Breaking Bad », « Mad Men », et puis l’incroyable « Unbelievable » pourtant tiré d’une histoire vraie. Des séries qui racontent quelque chose, sur l’humain, ses failles, ses vulnérabilités, ses lâchetés, ses faiblesses, et son courage!
        Des bises.

  11. grandlangue dit :

    Très drôle ce billet, mais aussi réaliste.

    Je suis mauvais public tant au cinéma que devant le petit écran (devenu plutôt grand).

    Je relève les inepties, les invraisemblances et les contrariétés.

    On a déjà parlé des invraisemblances, des coïncidences incroyables à Hergé, Hitchcock et Truffaut. Ils ont répondu unanimement: on ne peut sacrifier le rythme au profit de la vraisemblance, ou du réalisme, nous devons maintenir, le suspense, tenir en haleine le lecteur ou le cinéphile, c’est ça la priorité!

    Donc, quand on regarde ces séries télévisuelles, vaut mieux rester en surface (rire).

  12. AlainX dit :

    Trois séries m’ont bien plus :
    — Borgen, une femme au pouvoir
    — docteur Who, et son Tardis, espèce de cabine téléphonique qui voyage dans le temps et dans l’espace (une trentaine de saisons quand même…)
    — Peaky Blinders , ce gang irlandais du XIXe siècle avec Thomas Shelby à sa tête, à la fois pour les histoires aventureuses et l’extraordinaire qualité des images, dignes des meilleurs films.

    Et dans ma jeunesse évidemment Zorro — Thierry la fronde — et plus tard — la rivière espérance

    Le reste je ne connais pas, comme les feux de l’amour : jamais vu ! Mais quand je lis ce que tu écris avec beaucoup d’humour, je me félicite de ne pas avoir perdu mon temps !

    • Edmée dit :

      Mince alors, il y a des séries qui m’interpellent!

      Je ne les regarde en général pas pour ne pas m’abonner, c à d ne pas avoir envie de suivre. Les feux de l’amour, je m’en fiche tout à fait, de toute façon je ne comprends rien 😉 … Et je n’essaie pas, ce qui serait le comble.

      J’aime assez meurtres à Sandham, qui chaque fois sont une histoire complète même si les personnages ont un fond d’histoire qui s’étend sur la durée, les paysages sont beaux et c’est vraiment « à mettre sous tous les yeux » 🙂 Mais il arrive que je regarde des séries (courtes, 3 ou 4 épisodes) en replay sur mon pc, et je suis assez étonnée de leur (bonne) qualité 🙂

      Bon confinement prudent, hein 😉

  13. angedra dit :

    J ai oublié bien sûr Les Feux de l Amour que je regarde en Replay. Maman regardait déjà ce diapo opéra il y a …. plus de 20 ans !! Il passait en début d après-midi à l époque, heure à laquelle j arrivais pour déjeuner chez maman après mon travail… je regardais avec maman pour le plaisir de partager cet instant avec elle et tenir tête aux nombreuses critiques qu elle s attirait pour aimer « un tel navet » !!!
    Pourtant ce feuilleton est une perle … rien d authentique… un monde ou tout le monde peut passer de SDF à millionnaire en très peu de temps… diriger des multinationales plus facilement qu une trottinette !!!
    Et comme tu le dis… les coiffures, maquillages, vêtements de gala même au réveil !!!
    C est pour cela que ça marche depuis plus de 40 ans !!
    Victor et ses mauvaises actions … nous l aimons et lui pardonnons !!
    Rien de réel… et nous le savons … pourtant ça continue… mais Victor va quitter la série… je pense que cela aura du mal à lui survivre. 😊😉

    • Edmée dit :

      Aaaah tu en sais plus que moi, mais Victor ne rajeunit pas et à force de s’épuiser au lit avec tout le cast féminin,il doit bien se reposer 😀

      Vrai, la moindre soubrette devient chef d’entreprise et millionnaire sans effort, on se demande pourquoi on en est encore là, alors qu’il suffisait de rencontrer Victor 😉

  14. gazou dit :

    Je ne regarde jamais les séries, donc je ne peux pas en parler…Je regarde assez peu la télé et je me dis que c’est dommage car il y a quand même de bonnes émissions…Je vais regarder l’Avare, ça va rafraîchir ma mémoire…Bonne soirée

  15. celestine dit :

    C’est un petit régal de te voir défaire chaque (grosse) ficelle de ces films et séries…Ça me rappelle un billet que j’avais commis dans ce sens.

    http://celestinetroussecotte.blogspot.com/2014/06/forcement.html

    A part ça, je note que tu sais faire plusieurs choses en même temps, mais est-ce vraiment étonnant ?
    baci, sorellita
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    • Edmée dit :

      Oui, je regarde Victor et ses turpitudes d’un oeil, ou les amours de la top model en repos chez ses grands parents, et de l’autre oeil j’inspecte si la cafetière des aïeux luit de tout son éclat d’argent 🙂 Je m’en vais lire ton billet de ce pas plein d’allure 😀

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.