B.Y.O.B

Ecrit pour Pulm.com le 29 mars 2009

 

C’est ce qu’on trouve sur les annonces papier ou internet présentant des restaurants hors des grandes villes. Il faut comprendre : Bring Your Own … Booze (ou Bag, disent pudiquement les autres…). Ce qui revient à prévenir : on ne vend pas d’alcool dans l’établissement. Pas de carte des vins, pas d’apéro, pas de pousse-café. Nada. Zilch ! Peut-être une goutte de vraie vodka sera-t-elle dissimulée dans les penne alla vodka…

Il vous faudra savourer vos sushis ou votre T-Bone steak avec du coca ou une autre horreur du genre. Sauf si, suivant le conseil de l’annonce, vous apportez votre propre bouteille, chastement emballée dans son sac de papier brun, auquel cas vous pourrez manger décemment.

Finalement, tout le monde s’y retrouve : vous buvez le vin de votre choix au prix magasin, et le serveur recevra vraisemblablement un meilleur pourboire (jamais inclus dans le total, mais conseillé entre 15 et 20 %, ce qui explique son comportement parfois harcelant car il surgit toutes les 5 minutes pour s’assurer que vous êtes content de tout et de lui en particulier), puisque son patron n’a pas vidé l’escarcelle du client avec une bouteille banale dont le prix donne le tournis.

Mais, attention à faire un pique-nique en pleine nature avec votre rosé de Provence bien en vue… c’est l’amende assurée, pour un comportement franchement débridé là où il peut y avoir des enfants pour assister à cette orgie : boire du vin dans un lieu public! Gosh…

Ah, je l’avoue, c’est un grand plaisir que de me sentir une hors-la-loi, une sans-foi-ni-loi pour si peu, et oui, j’ai bu du vin à la campagne, de la vodka sur la plage, et de la bière au goulot sur un banc dans le parc avec un ami. Tout dans le discret sac de papier brun…Et le petit goût de défendu, en prime, n’a rien gâché !

Chut !

Publicités