Blogs war

Ecrit pour Pulm.com le 21 juin 2009

 

Le 2 novembre 2007 au matin, entre les murs ocres de Perugia – ah, cette vue sur la vallée, les vieilles murailles, les cèdres et cyprès … ah !  la douceur de l’automne en Italie ! – Meredith Kercher, une jeune Anglaise a été retrouvée assassinée dans la chambre de la petite maison qu’elle partageait avec d’autres co-locataires.

Parmi elles, une Américaine, Amanda Knox.

Une accumulation de comportements étranges, de contradictions et mensonges évidents ont fait passer Amanda du statut de témoin à celui d’inculpée – avec Raffaele, son petit ami Italien. Un troisième accusé a été immédiatement accusé et condamné à 30 ans de prison, alors que le procès d’Amanda et Raffaele ne se terminera sans doute qu’à l’automne.

Ce simple énoncé de faits, pas forcément intéressants sauf pour les personnes proches des accusés et de la malheureuse victime, se corse cependant d’une multitude de conséquences qui en font pratiquement un best seller. Les médias américaines, pour la plupart, voient Amanda comme une jeune étudiante blonde aux yeux bleus de la middle class, élevée dans une école jésuite (oui oui, on en est là !) et injustement détenue sans preuves dans un pays arriéré au système judiciaire médiéval et ridicule qui veut sa peau par haine des Américains et férocité barbare. On appelle les consulats, l’opinion publique, le président himself à la rescousse (sans grand succès). La famille a créé un fond de soutien.

Pour l’Italie au contraire, Amanda reste une jolie Américaine blonde aux yeux bleus – et Dieu sait si les Italiens aiment les jolies filles et le proclament – mais habitée par une âme manipulatrice et dangereuse. L’exaspération gronde en lisant l’opinion xénophobe et arrogante des médias américaines quant à leur façon de traiter l’affaire : les interprètes sont mauvais,  les juges influencés, les preuves inexistantes ou trafiquées, la police l’a battue au point que dans l’affolement elle a admis n’importe quoi… Deux blogs majeurs ont grandi autour de l’affaire :  Amanda est défendue becs et ongles par http://perugia-shock.blogspot.com tandis que http://truejustice.org défend principalement la mémoire de la victime, et ne démord pas de la culpabilité – peut-être partielle, mais culpabilité néanmoins – d’Amanda et Raffaele dont les mensonges ne s’expliqueraient pas autrement.

Les débats sont si passionnés que plusieurs membres et intervenants des deux blogs ont été menacés de représailles pour avoir exprimé leur opinion, que des plaintes ont été déposées à ce propos, et que la ville de Seattle, la ville d’Amanda, est littéralement partagée en deux clans. Et la guerre des blogs est si sonore que les échos en ont atteint les oreilles de l’auteur John Grisham, qui veut en faire le sujet de son prochain best seller !

Publicités