Skulls and Bones

Ecrit pour Pulm.com le 1er mars 2009

 

L’Ordre de la tête de mort, comme sur le drapeau des pirates, c’est le nom d’une société secrète de l’Université de Yale, qui existe depuis environ 1832. La crème de la crème s’y côtoie, et les secrets des uns sont la sauvegarde des autres. Et cet Ordre prestigieux vient de refuser de commenter une bien sinistre affaire que CNN lui demandait d’expliquer.

Jugez-en plutôt : un certain Harlyn Geronimo a intenté une action en justice contre l’Ordre pour qu’on lui rende ce qui reste des ossements de son arrière-grand-père Gokhlayeh, que nous connaissons tous sous le nom de Géronimo. Le pilleur de tombe ne serait autre qu’un certain Prescott Bush, grand-père de l’auteur de tant de célèbres … busheries. Bon sang ne saurait mentir, isn’t ? Ce méfait aurait eu lieu peu après la mort du guerrier, et un membre de cet Ordre à l’éthique douteuse aurait écrit, le 7 juin 1918, que la société détenait les fameux ossements, volés dans sa tombe de Fort Sill en Oklahoma.

Harlyn Geronimo se sert d’une loi fédérale de 1990 qui enfin, protège les droits des Amérindiens sur les restes de leurs ancêtres et leurs objets culturels. La plainte en justice demande donc que l’on libère Geronimo, sa dépouille, les objets funéraires et son esprit de 100 ans d’emprisonnement à Fort Sill en Oklahoma, le campus de l’Université de Yale à New Haven, et où qu’ils puissent se trouver…

Mais alors… devant quoi me suis-je inclinée à Fort Sill, moi ?

Publicités